Nacelles et Perches

 
Notre voyage autour du Monde, World Kite Picture, avec pour thème la photographie aérienne, nécessite un peu de matériel spécifique. Un grand coffre dans le véhicule est réservé pour les nacelles, les appareils photos et radio-commandes. Les lignes des cerfs-volants sont stockés dans le coffre avec les chaussures et nous avons un coffre extérieur pour nos cerfs-volants.
 
 
Les Nacelles et perches
 
Nous faisons des photos aériennes à "basse altitude" grâce aux deux perches que nous avons préparées (photo ci-dessous à gauche, avec le Canon Ixus). Ces photos en mode PAP (Pole Aerial Picture) donnent des résultats surprenants et nous permettent même de photographier quand il y a foule.
 

La nacelle AutoKAP (photo centrale) nous a été offerte par Emmanuel Leconte (Acomimage) à Kapined. Elle permet de mettre en l’air très rapidement un appareil photo qui doit être équipé d’un intervallomètre pour déclencher les prise de vues. Cette nacelle est conçue pour utiliser un petit appareil photo numérique (moins de 400g) comme sur notre photo avec la GoPro. On peut régler la vitesse et/ ou le séquençage de rotation. Mais, bien sûr, il n’y a pas de contrôle de prises de vues.

     
 
En haut, à droite, la nacelle que nous avons acheté chez KapShop. C'est une AutoKapbeak, avec un système Picavet. Nous l'utilisons souvent, légère, facile à transporter et à mettre en l'air. Ses différents points d'attache permettent d'y installer différents appareils photos. Elle est parfaite pour notre Ricoh GX200. Le déclenchement se fait par l'intermédiaire d'une mini-prise USB.
 

A gauche, notre nacelle qui a été assemblée par Peter Bults de KAP Shop, spécialement pour le projet Wokipi Elle est basée sur un châssis Brooxes léger mais solide. Elle est contrôlée par un système standard de radio-commande de 35 MHz.
La nacelle s’adapte à la plupart des appareils compacts et même de petits reflex numériques comme le Nikon D50 ou le Canon 350D.

   

Cette nacelle (sans appareil photo numérique mais avec un jeu de 4 piles) pèse 500 grammes. Elle est équipée de 4 pieds, d’un sytème Picavet avec des poulies à roulement à billes, un servo pan sans fin.

Elle a un petit support pour recevoir une caméra vidéo de contrôle en couleur et sans fil.

Au sol, un récepteur  (2,4 GHz) nous permet de visualiser et contrôler le cadrage de la prise de vue. (photo de droite).

La transmission sans fil entre la caméra et le moniteur (Enox) a une portée de 100 m de transmission (champ de vision libre). Il y a 4 canaux de transmission pour éviter les interférences.
Le capteur vidéo CMOS donne une image de 380 lignes

   
Peter nous a fourni un certain nombre de pièces de rechange, dont les servo-commandes, que nous emportons avec nous.
 
 
Appareil photo pour l'aérophotographique
 

Nous sommes partis avec 3 appareils photos dédiés à l'aérophtographie.

Nous avions déjà un Canon Ixus 860 IS, 8 millions de pixels, stabilisation optique. Ce compact a une très bonne réactivité (mise en route, enregistrement, autofocus) et une bonne qualité d'image. Fin avril 2010, nous nous procurons deux nouveaux appareils pour la vidéo et photographie aérienne :

 
Ricoh GX200 (photo de gauche) : avec un capteur de 12 mégapixels et un objectif avec une réelle position grand angle de 24mm puisqu'il s'agit d'un 24-72mm, ce compact permet de photographier en RAW. Une prise mini USB permettra de se connecter à l'appareil pour déclencher la prise de vue et récupérer le signal vidéo pour retransmission vers le sol. Encore merci à la société Ricoh pour son partenariat dans l'acquisition de cet appareil !

Pour notre premier voyage en Asie centrale (2011) nous étions partis avec une Caméra GoPro HD Hero Motorsport et tous ses équipements (ventouse, fixations adhésives, boîtier étanche, etc..). Nous avons revendu le tout à notre retour.

Pour notre prochain voyage, nous avons fait l’acquisition de la GoPro Hero3+ Silver (photo de droite). Elle est plus petite et plus légère (pas plus de 74 g).
     

Elle dispose du Wi-Fi intégré et est compatible avec la Wi-Fi Remote (accessoire en option) et l'App GoPro. La Wi-Fi Remote est une télécommande embarquée et étanche capable de contrôler la GoPro dans un rayon de 180 m. Pratique pour nos prises de vues aériennes ! Ainsi, cette GoPro peut être commandée à distance depuis un smartphone ou une tablette, grâce à son Wi-Fi intégré en utilisant l'App GoPro. Elle a aussi un boîtier étanche qui permet des prises de vue jusqu'à 60 mètres de profondeur. Comme nous ne sommes pas plongeurs, nous avons fabriqué une perche pour la photo aérienne et sous- marine !!

 
 
Photographie (non aérienne)
 

Actuellement nous disposons d’un appareil photo compact numérique professionnel, Canon Powershot G10 : 14,7 mégapixels - un zoom grand-angle 28-140 mm assez polyvalent avec stabilisateur d'image optique - Il possède une technologie « anti-flou », un écran LCD 3 pouces et un viseur optique. Pratique en voyage car léger (396 g avec batterie, carte SD), il sera le complément idéal d’un appareil photo reflex numérique.

Par l'intermédiaire du club d'aérophoto et de notre ami Emmanuel Leconte (AComImage), nous avons acheté un appareil photo reflex numérique Canon 550D. Lors de notre périple en Asie Centrale, le 550D était équipé d’un un objectif Sigma 18-200 qu'Emmanuel nous avait offert. Pour le prochain départ, nous avons modifié l’objectif en achetant un Canon EF 70-200mm f/4 L IS USM tout en gardant le même boîtier. Ses caractéristiques sont principalement d’être un objectif de la série L, léger et compact et surtout avec un stabilisateur d’image (IS) 4 vitesses qui peut remplacer l’utilisation du trépied en de multiples occasions

Un Canon 6D vient compléter notre matériel photo. L’intégration du Wi-Fi lui donne des fonctionnalités intéressantes comme le pilotage à distance sans fil, avec l'application EOS Remote, ou le transfert des images vers des services web, par exemple. Il est aussi doté d’une puce GPS, qui permet de géolocaliser les prises de vues dans les données exif des photos. Son mode S (silencieux) qui permet d'atténuer notablement le déclenchement nous sera bien utile !

Il est doté d’un objectif Canon 24-70mm f/4 L IS USM, qui a un mode macro et une stabilisation optique. Il couvre naturellement le plein format 24 x 36 mm.

Nous avons aussi un flash canon 430EXII, qui pourra être déclenché à distance via un système émetteur/récepteur sans fil Hahnel Tuff TTL

 
Pour embarquer tout cet équipement à bord de Woki, il fallait trouver des rangements compacts, fiables et pratiques. Patrick est parti d’un Pelicase 1450, (photo ci-dessous à droite) résistant aux chocs, étanche à l'eau et à la poussière. Nous l’avons récupéré à l'été neuf dans une « poubelle » d’une société. Ses dimensions intérieures (371 x 258 x 152 mm) sont confortables mais surtout ce Pelicase peut rentrer dans un de nos coffres.
 
Patrick a optimisé le rangement en découpant de la mousse pour faire des compartiments adaptés. Il s’est aussi mis à la couture pour emballer la mousse et protéger les boîtiers et objectifs. Le flash, le système Hahmel trouvent aussi leur place dans cette valise. Une mallette plus petite a été organisée de la même manière pour ranger la GoPro, mais découpant seulement la mousse.
   
Caméra
 

Comme vidéo et photo sont en fait complémentaires lors d'un voyage, nous avons décidé (un peu au dernier moment) de rapporter un film de notre voyage. Nous avons fait aussi l'acquisition d'une caméra. Nous avons choisi un modèle compact, de faible poids, peu encombrant tout en ayant une bonne qualité d'image. Ce camescope Full HD, nous l'avons trouvé chez Sony : le modèle HDR-CX 160 E.

Le son est un beau témoignage des moments, des ambiances que nous avons vécus. La prise de son est aussi importante que le cadrage. Pour les interviews nous avons un microphone Sennheiser MD 441-U3.

Mais la vidéo demande un plus de préparation que les prises de vue photographiques. Pour les récits, nous devons préparer nos textes, nos différents plans qui seront nécessaires lors du montage. Lors de notre voyage en Asie Centrale, nous ne maîtrisions pas totalement la prise de vue vidéo (zoom à répétition, ..) mais au fur et à mesure que nous avancions dans notre voyage nous étions plus à l'aise, avons évité les erreurs du début, et avons réussi à nous mettre en scène.

Au retour nous avons décidé de changer notre micro, pour un modèle plus léger et mieux adapté. Nous avons opté pour un micro-canon directionnel super cardioïde : micro RODE VideoMic Pro. Il est alimenté par batterie, et fournit plus de 70 heures d'enregistrement avec une seule pile 9V.

Voir le clip vidéo réalisé en Asie Centrale.

 
 
 
Nacelles et Perches
Caméra