L’histoire de Toyota
 
En 1897, alors qu’il a 30 ans, M. Sakichi Toyoda crée sa première entreprise, la Toyoda Automatic Loom Works, qui produit les premiers métiers à tisser automatiques du Japon. Il est surnommé le "Roi des Inventeurs".
 
Kiichiro, (photo de gauche) son fils, pense au futur et dans les années vingt, il s’intéresse de près à l’industrie automobile naissante, qu’il découvre lors de ses différents voyages aux États-Unis et en Europe.

En 1933, il convainc son père que les machines à tisser sont d'une autre génération. Il met à profit les 100.000 livres de la vente de l’entreprise de son père, et construit son premier véhicule : la Toyoda A, très inspirée des véhicules de Detroit.

En novembre 1935, il achève le prototype d’un camion, le G1, qu’il expose à Tokyo. (photo de gauche : le G1). Le salon est un succès et le gouvernement autorise Kiichiro à produire son camion en série.

C'est un petit garage de Nagoya qui devient le premier agent Toyoda. Ce garage deviendra par la suite Aichi Toyota Motors.

     
Les ventes débutent le 8 décembre 1935. L'année suivante, en 1936, le nom Toyoda est modifié, car en japonais il s’écrit en 7 traits de pinceau. Le 7 étant un nombre associé à la malchance, un huitième trait est ajouté pour écarter le mauvais sort et transforme phonétiquement Toyoda en Toyota et le logo est inventé. C’est ainsi que Kiichiro jette les bases de la Toyota Motor Corporation (TMC), qu’il fonde en 1937.

Mais L’armée prend le contrôle de l’usine pour la fabrication de machines de guerre. En 1950, Toyota tente de sortir de la crise d’après guerre, mais une grève importante obligera Kiichiro à démissionner avant de décéder deux ans plus tard.

Le premier Land Cruiser sort en 1951, et deviendra vite le véhicule militaire de référence. Cette même année Patrick pousse son premier cri ! (photo de gauche : le BJ51, premier Land Cruiser)... à droite pas de photo de Patrick en 1951 !!



En savoir plus
sur la construction
de ce logo
  En janvier 2009, la famille Toyoda décide de reprendre les commandes du groupe familial Toyota avec la nomination au poste de PDG d'Akio Toyoda, un petit-fils du fondateur de l'entreprise, Kiichiro Toyoda