R U S S I E
 
  De nouveau en Russie  
Borodino - Bataille de 1812
 
L'anneau d'or - Suzdal
 
Dimanche 11 septembre

Nous avons passé une partie de la nuit sous une pluie battante. Au matin la pluie cesse mais des nuages menaçants sont toujours présents. Nous reprenons la route, il fait 13°C. Nous arrêtons pour une pause déjeuner chez Ikea, dans un « Mega Center ». La cafétaria est très grande, avec plusieurs caisses et surtout des caddies pour les plateaux. On peut en mettre jusqu’à trois, l’un au dessous de l’autre. Pratique quand on a des enfants !
A l’intérieur du centre commercial, il y a un « parking » à caddies. Après avoir fait leur course les clients peuvent laisser leur caddy dans un parc prévu à cet effet, et c’est le gardien du parc qui les gère, avec des numéros de place de stationnement. Il ne chôme pas ! il y a la queue devant son parking. Voilà un nouveau métier de créé. Il pleut de nouveau !! Dommage car les plaines et les forêts ont pris un couleur automnale, qui se révèle être magnifique entre deux averses.

Lundi 12 septembre
Il ne fait vraiment pas très chaud, 10°C au réveil et beaucoup d’humidité dans le Toyota. On passera la journée entre giboulées de mars et soleil d’automne. .
 
     
Suzdal fait partie de l’Anneau d’Or. Cette région, vallonnée et boisée, où la Volga prend sa source, a été un emplacement idéal pour les peuples slaves qui s’y installèrent au IX° siècle. Ils y établirent de petites communautés agricoles. Malgré des conflits d’intérêts pour le pouvoir, les villes de l’Anneau d’Or se développèrent et prospérèrent bien avant que Moscou ne deviennent la capitale et qu’elles ne soient plus que des villes de province.

A l’aller nous avions profité du beau temps pour visiter la ville. Maintenant nous découvrons l’intérieur des bâtiments Nous retournons dans l’enceinte du Kremlin (photo gache ci-dessus). La cathédrale de la Nativité de la Vierge, celle qui a des coupoles bleues pailletées d’or, est toujours en réfection, avec les mêmes échafaudages de fortune ! L’intérieur est surprenant et sert d’écrin à de magnifiques fresques, en partie récemment restaurées (photos ci-dessous).
 
       
Toujours à l’intérieur du kremlin, le palais de l’Archevêque renferme plusieurs expositions. Une première salle sur l’histoire de la ville de Suzdal. Une très grande salle, la « salle de la Croix » (photo gauche ci-dessous).
 
     
Nos pas nous conduisent ensuite au Couvent de l’Intercession (photo centre ci-dessus). Entre deux averses nous profitons d’un agréable parc bien entretenu avec les habitations en bois des sœurs (photo droite ci-dessus). Ce couvent aurait servi de lieu d’exil pour les épouses répudiées des tsars, dont la première femme de Vassili III (père d’Ivan le Terrible), Solomonia Sabourova. Décidemment, on confirme notre première impression … on aime bien cette ville.
 
     
 
Mardi 13 septembre

Au réveil, Patrick a cru qu’il avait neigé ! Il ne fait que 9°C et dehors tout est blanc, un brouillard à couper au couteau, nous ne voyons rien à quelques mètres. Quelques brides d’une récitation me reviennent en mémoire « …. Le brouillard a tout mis dans son sac de coton …. » Nous quittons Suzdal en ayant pris la décision finalement de ne pas nous arrêter à Moscou. Circulation difficile, problème de stationnement pour une seule journée de visite, ce n’est pas raisonnable. Nous reviendrons, peut-être, un jour mais dans d’autres conditions et pour plusieurs jours.
       
 
Direction Vladimir, et quelques courses au centre commercial Globus, où nous rencontrons Ridolf, un allemand de Munich, avec une cellule de la marque Bi-mobile sur un Nissan. Il revenait d’un périple en Mongolie et lui aussi avait décidé d’éviter Moscou.
 
 
             
  De nouveau en Russie  
Borodino - Bataille de 1812