R U S S I E
 
  retour : SIBERIE OCCIDENTALE : Miass - Omsk  
suite : SIBERIE ORIENTALE
 
SIBERIE OCCIDENTALE : Tatarsk - Omsk
 
Nous nous arrêtons à Tatarsk,et avant de stationner sur un parking d'un hôtel, nous traversons la "Transiberian Railway". Nous passons une partie de la soirée a discuter (du moins essayer) avec les personnes de l'hôtel.  Pas facile quand on le parle pas la même langue. Mais...coup de fil à un ami, et Wadim, qui parle anglais, vient à notre rescousse. Rendez-vous est pris pour le lendemain matin.
 
     
Vendredi 4 juinWadim nous invite à partager un petit déjeuner russe avec du porridge. Ludmila, la responsable de cet établissement nous propose de prendre une douche.. on ne peut pas résister ! Après la douche visite guidée du musée de la ville, accompagnés de Wadim et Ludmila (sur la photo du centre). Nous passons une matinée de rêve et sommes choyés comme des princes.
 
     
Le responsable du musée (photo ci-dessus) nous fait une super visite, et nous avons même le droit de toucher aux armes. Pour moi ce sera un sabre d'officier et pour Patrick une Kalachnikof
 
Ce musée qui parait petit en entrant, est composé de plusieurs salles, qui retrace des épisodes de l'histoire soviétique et russe, en passant des Kazaks, à la seconde guerre mondiale. il y a un biplan bien conservé et à l'extérieur des véhicules et un vieille locomotive
 
Un conseil, si vous passez par la, faites une halte dans l'hôtel de Ludmila (DboriK Café) et prenez le temps de visiter le musée (TIKM Muséum). Quant à nous nous devons reprendre la route.... et nous repartons les bras chargés de cadeau (encore merci pour tout), la tête remplie de bons souvenirs. moment d'émotion pour nous dire au revoir. Nous resterons en contact par mail.
 
     
Avant de quitter définitivement tatarsk, nous nous arrêtons à la gare (photo ci-dessous gache et centre) et au passage à niveau (en bas à droite), où le Transibérien passe..
 
     
La route en direction de Novosibirsk est très très longue, droite et ennuyeuse, heureusement qu'elle est globalement correcte. La température monte jusqu'à 31°C. Il y a de moins en moins d'arbres des "Beriozka" et de moins en moins de station services. De temps un temps un troupeau ou quelques chevaux sur le bord de la route. Les accès aux rares villages sont goudronnés sur 20m, puis plus rien..(photo de gauche). Au centre, un pont à disposition des routiers pour contrôle mécanique, que l'on trouve dans beaucoup de parking pour routiers.
 
     

Mais toujours autant de moustiques. Arrêt sur un paking de routiers. Il y en a des sympas et plus ou moins propres et puis il y a les autres. Nous venons d’en faire l’expérience. Celui de cette nuit, qui nous a coûté 50 roubles, était vraiment glauque : sale, des poubelles à ciel ouvert, des dizaines de corbeaux. Patrick a voulu prendre un peu d’eau, de couleur jaunâtre, avec des dépôts dans le jerrican et une odeur de croupi. On décide de la jeter. Et le pire restait à venir : les moustiques ! Une bataille féroce, ils étaient là par centaines… même la bombe n’en est pas venue à bout…. Couchés à 1 heure, levés à 4, c’est notre nuit la plus courte et la plus mauvaise. Nous sommes couverts de plaques !

 
Samedi 4 juin : Nous arrivons à Novosibirsk, ville de plus de 1,5 million d’habitants. Coupée en deux par le fleuve Ob, elle n’a aucun intérêt. D’un coté du fleuve des usines avec des grosses cheminées qui crachent leur pollution et de l’autre des bâtiments de l’époque soviétique. Nous ne ferons qu’y passer.
 
     
Direction Tomsk. Le paysage change, il est plus vallonné. Tomsk est une ville très agréable. Il y a à la fois des maisons en bois, d’anciens bâtiments bien conservés mais surtout des universités. Ici c’est une ville dynamique, avec de jeunes étudiants partout. Nous sommes agréablement surpris. Patrick est aussi sous le charme de toutes ces jeunes femmes russes, très grandes et très élégantes. Dîner de spécialités russes, dans une ambiance de match de foot (Russie / Arménie) qui se jouait à St Pétersbourg. Nous passons la nuit dans un parking, près de l’avenue Lenine. Pas de moustiques en vue ! Nuit reposante
Plein d’eau près du pont, pour ceux qui passeraient par là : N56°28’19.2’’ E84°56’50.3’’
 
 
             
  retour : SIBERIE OCCIDENTALE : Miass - Omsk  
suite : SIBERIE ORIENTALE