R U S S I E
 
  retour : Nijni-Novgorod  
Suite : SIBERIE - de Miass à Omsk
 
KAZAN - République du Tatarstan
 

A 720 km à l’est de Mocou, Kazan est un centre universitaire et industriel. Mais c’est également le centre religieux musulman de la Russie.

 
     
Samedi 28 mai, nous reprenons la route sous la pluie. Il fait 10°C dehors et à peine 13°C dans Woki. La route est souvent en mauvais état, voire pire ! Et il reste encore beaucoup de Km à parcourir... Nous croissons souvent des petits vendeurs et des maisons ou motel aux toits bleus. Tous les jours il y a de nombreux contrôles de police, mais nous avons la chance d'y échapper.
 
     
Nous approchons du poste de contrôle de cette République indépendante. Et nous avons droit à notre premier contröle, mais tout se passe bien. Un policier très sympa vérifie nos passeports et nous souhaite bonne chance pour notre voyage. Merci !! Nous traversons la Volga... (ci-dessus)
 
Kazan, patrie des Tatars de la Volga, un peuple Turc, est associée couramment aux Hordes de Gengis Khan. En effet, une confédération d'armées dirigées par ce chef de guerre mongol avait conquis presque toute l'Asie, donnant naissance à l'empire le plus étendu de l'histoire.

Souvent appelé Tatars par les Russes, ces envahisseurs étaient en fait des mongols, les véritalbes Tatars n'étant qu'une partie de ces armées. Les habitants du Tatarstan descendent en réalité des Bulgares des Balkans.

Le Kremlin (photo de droite) est le plus beau que nous ayons vu. Il est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2000.

La cathédrale de l’Annonciation a été construite sur les ruines d’une mosquée. Mais elle est aujourd’hui dominée par l’immense mosquée de Kul Sharif, achevée en 2005. Elle a pris le nom d’un Imam qui mourut en défendant la ville contre les troupes d’Ivan le Terrible en 1552. Cette mosquée est très impressionnante !

Ci-dessous les photos de la mosquée, puis celles de la cathédrale.
   
       
cathédrale de l’Annonciation
   
 

La statue en bronze qui est juste devant l’entrée du Kremlin représente un homme qui se libère de ses barbelés et rend hommage à Moussa Djalil, poète tatar exécuté par les nazis en 1944 à Berlin.
Nous étions garé Place Maya, juste en face le Kremlin… Un grande place pour Woki, bien seul … On passe une partie de l’après-midi à flâner… et il est déjà 18h15 quand on quitte cette belle ville.

Comme souvent de très gros travaux en sortie de ville. Mais la route est ensuite globalement correcte. Ce qui nous permet de nous arrêter à Mamadys, ville bien entretenue, avec une grande rue piétonne. Mais comme c’est dimanche, il y a peu d’activité et les petits commerces sont fermés.

Sur la route nous croisons Manfred et Loti, de Stuttgart. Ils font parti d’un groupe de 20 véhicules, traversent la Russie puis la Mongolie pour se rendre en Chine.

Nous nous croiserons peut-être à Oulan-Bator. Il commence de nouveau à pleuvoir. Nous avons eu la chance de prendre de l’eau au sec !

Sur la photo, à côté de Patrick c’est une cabine de douche… Nous ferons notre toilette dans le camion.
     
Sur notre route, nous recontrons aussi un couple de Kazahks. Ils travaillent à Moscou et partent en congés 4 semaines au Kazahkstan, prés d’Astana ; Nous essayerons de nous rencontrer sur place.
 
     
Pause déjeuner à Menzelinsk (N 55°43’47’’ E 53°7’49.5’’) au bout de cette petite ville, près d’un lac. 21°C, le soleil arrive et le vent se lève, alors on sort les cerfs-volants. Une pause « vacances » pendant ce voyage.
 
     
Mais il faut repartir car la route est encore longue, pénible et il se remet à pleuvoir avec de l’orage. Le paysage change, la terre est très noire et accidentée. Il y a des champs de pompe à pétrole, des villages aux maisons très colorées, où le jaune et le bleu dominent. Maintenant les panneaux sont écrits dans un alphabet qui n’est pas du cyrillique… de plus en plus dur ! On remarque de plus en plus les canalisations d'arrivée de gaz. En haut à droite, un centre médical, avec gynéco et stomato... c'est facile, c'est écrit dessus.
 
     
Nous nous arrêtons a Ufa, sur un très grand parking, avec des véhicules de luxe (photo en bas à droite) . Et notre pauvre Woki lui est vraiment très sale. Lundi 30 mai, 13°C on part vers 9h00. Route très (très) mauvaise. Notre record 50km/h de moyenne. Nous ne sommes pas arrivés en Mongolie (nous devons y entrer avant le 23 juin)
 
     
Le plein de gasoil devient difficile, il y a pourtant beaucoup de stations, mais il faut toujours payer à l'avance et surtout on ne voit plus du tout les caissières, retranchées derrière des glaces. Pas facille de communiquer !!
 

Le bitume colle aux roues, il ne fait que 24°C. On attaque l’Oural, on grimpe, les camions ont du mal à monter. Nous avons droit à un contrôle de la police, mais devant notre mauvais Russe, il abandonne.

On vient de prendre + 2heures, on passe de 12h00 à  14h00, c’était pourtant écrit dans les guides, mais on n’a pas fait attention.

Halte déjeune dans un café sur le bord de la route, altitude 387 m.

Rencontre avec Tatiana qui est Moscovite, et son mari, Alexandre, d’origine Kazak. Ils partent avec leur petit garçon au Kazahkstan. On leur laisse nos coordonnées… qui sait.

     
 
 
 
             
  retour : Nijni-Novgorod  
Suite : SIBERIE - de Miass à Omsk