R U S S I E
 
  De Irkutsk à Novosibirsk  
Passage au Kazakhstan
 
Vers La frontière du Kazakhstan
 
Samedi 9 juillet
Nous profitons du salon Wi-Fi de Nissan pour mettre en ligne nos pages Internet et voir nos mails. Il a plu une bonne partie de la nuit et pleut encore au lever. Nous ne retournerons pas voir Novosibirsk sous la pluie.
 
A la sortie de la ville de Berdsk il y a un très grand magasin, avec une hauteur sous plafond de plusierus mètres. Les vendeurs se déplacent en chariot élévateur pour vous donner l'objet que vous choisissez sur le rayonnage le plus haut. Il s'agit à la fois d'un magasin de bricolage, de décoration de la maison, d'habillement et tout pour les enfants, comme vous pouvez le voir grand choix de chapeaux d'été et de poussettes.
     
 

La pluie a cessé quand nous reprenons la route vers 16h00 et nous avons droit à notre 7ème contrôle de police, toujours aussi fairplay. Nous arrivons à Barnaul pour y passer la nuit, près d'un parc avec de nombreuses attractions pour les enfants, dont ces chevaux à roulettes (photo du centre)

Dimanche 10 juillet

 
Barnaul est la capitale du territoire de l'Altaï et est située le long du fleuve Ob. Cette ville, qui a prospéré depuis sa fondation en 1730, fait partie des villes que nouss apprécions en Russie. Ses avenues sont larges et propres, elle reste à taille humaine, on y trouve des petits commerces ouverts 24/24.
 
   
 

Il y a aussi de très beau bâtiments administratifs, un théatre d'art (photo ci-dessus, en jaune), des églises, dont la Nikolsky church (photos en haut centre et à droite et photos ci-dessous). Cette église Saint-Nicolas est l’une des églises orthodoxes les plus anciennes en Russie.  Elle a été construite par Ivan Nossovitch de 1904 à 1906. Une soixantaine d’église de ce genre furent construites dans l’Empire russe avant 1917.

     
 
Construite en briques rouges avec un clocher à trois niveaux, elle se situait à proximité des casernes du régiment de Barnaoul et avait donc le statut d’église de garnison. Dans les années 1930, l’époque du stalinisme, elle est fermée, ses coupoles sont détruites et elle est utilisée comme école d’enseignement des pilotes de guerre de la région
Lorsque le patriarche Alexis II de Moscou visite l’Altaï en 1991, elle retourne au culte. Elle sera restaurée jusqu’en 2000. Les coupoles sont prêtes en 2006 et rehaussées de croix orthodoxes en 2007. Nous sommes impressionnés par la ferveur qu'il y règne.
     
   
Bien qu'il y ait encore des vendeurs de jus de fruit dans des petites citerne, cette partie de la Russie que nous traversons est vraiment différente. Nous traversons d'immenses champs cultivés. La route A349 es un régale, elle est droite, roulante et nous ne croisons presque personne, avec un peu l'impression d'être seuls au monde...
Cétait sans compter sur un passage avec des gravillons, et bien sûr à ce moment-là, 4 voitures qui nous doublent à pleine vitesse... Et de nouveaux nous sommes criblés de bitume frais mélangé aux gravillons et de nouveau des impacts sur le pare-bise. Nous sommes furieux après ces chauffards, il est pourtant indiqué "zone à rique - 30 Km/h - interdit de doubler".  Respecter les consignes aurait été bienvenu.

Nous verrons demain matin si nous pouvons faire réparer à Rubtsovsk (c'est à dire éviter que les fissures ne s'aggradissent). En attendant, nous nous remontons le moral avec de délicieuses chachlik, brochettes, que nous dégustons dans une ambiance à la Russe dans le restaurant LuboDorogo. En plus d'être ravissantes, les serveuses, Ivgenia et Victoria, sont sympathiques et souriantes (photo ci-dessus à droite). C'est plutôt bienvenu, car Rubtsovsk est notre dernière étape en Russie avant la frontière avec le Kazakhstan.

Lundi 11 juillet

Nous ne voulions pas mettre en ligne une quatrième réparation du pare-brise, mais comme la technique est un peu difféérente, nous ne résistons pas. Sergueï nous accueille avec le sourire et prend en charge notre Woki. Comme il n'y a pas de soleil, il utilise une lampe UV pour faire durcir ce qu'il vient d'injecter dans l'impact. C'est la lampe bleue sur la photo. Au moment de payer, Sergueï nous fait signe que c'est cadeau, que ça vient du coeur. Nous sommes très touchés et ne pouvons lui offrir qu'un badge Wokipi, fait par le CVCF. Nous prenons la direction du Kazakhstan soulagés.
   
Bilan de notre voyage en Russie  
   
 
             
  De Irkutsk à Novosibirsk  
Passage au Kazakhstan