Moscou -Russie

Irkutsk - Russie

Oulan-Bator - Mongolie

Astana - Kazakhstan

Almaty - Kazakhstan

Bishkek - Kirghizstan

Tashkent - Ouzbékistan
 

"La Lettre d'Asie Centrale" - Octobre - Décembre 2011


Retrouvez toutes les informations des autres années : 2018/2019 - 2016-217 - 2015 - 2013/2014 -
2011
 



Photo theatrum-belli
theatrum-belli - 30 décembre 2011
Kirghizistan : Le président du Kirghizstan veut fermer la base militaire américaine de Manas

"La base aérienne américaine au sein de l'aéroport international de Manas, situé dans la capitale kirghize Bichkek, représente un danger pour le Kirghizstan et doit être fermée. Nous voulons que l'aéroport Manas soit uniquement un aéroport civil", a déclaré jeudi le président du pays Almazbek Atambaïev. La base aérienne de Manas devra être fermée à l'expiration du contrat, en 2014.
"Les Américains devront alors ou bien quitter Manas, ou bien organiser un centre de transport civil, en coopération avec la Russie ou d'autres pays", a déclaré M.Atambaïev. Le président kirghiz a réfuté les affirmations selon lesquelles il aurait pris cette décision sous la pression de la Russie.
La base aérienne américaine au Kirghizstan, ultérieurement baptisée Centre de transit du Pentagone, a été crée au sein de l'aéroport international de Manas en décembre 2001, et elle permet d'assurer près de 30% des ravitaillements en vol des avions participant à l'opération militaire de l'Otan en Afghanistan. Le centre de Manas représente également un nœud de transport important pour le transfert de frets et de forces de l'ISAF (Force internationale d'assistance et de sécurité) en Afghanistan. Selon les informations officielles, près de 1.500 militaires et civils américains travaillent dans ce centre.

L'Orient le Jour - 30 décembre 2011
Kazakhstan : Émeutes meurtrières, le parquet met en cause la police

Le parquet du Kazakhstan a accusé hier pour la première fois la police d’avoir tiré sur des manifestants lors de la répression meurtrière, le 16 décembre, d’un mouvement de grève dans le secteur pétrolier, promettant de faire toute la lumière sur cette affaire. L’annonce de cette enquête intervient après la récente publication sur Internet d’une vidéo montrant notamment des membres des forces de sécurité tirant à l’arme automatique sur des contestataires et frappant d’autres, blessés, au sol. Les violences de ce type sont inhabituelles dans cette ex-république soviétique qui se targuait d’être l’État le plus stable de la région. Le parquet général a par ailleurs annoncé que le « chef d’un groupe terroriste » avait été tué hier dans le centre du pays, après avoir ouvert le feu sur les forces de l’ordre qui ont riposté.

Air Journal - 28 décembre 2011
Kirghizistan : un Tupolev se retourne à l’atterrissage

Les passagers d’un vol de la compagnie aérienne Kyrgyzstan Airlines ont eu de la chance jeudi, leur Tupolev se retournant après un atterrissage brutal avant de prendre feu: une trentaine de personnes ont été blessés mais aucun décès n’est à déplorer. Le Tupolev Tu134A effectuait le 28 décembre 2011 la liaison entre la capitale Bichkek et l’aéroport d’Osh dans le sud-ouest du pays. Lors de l’atterrissage par brouillard très dense, l’appareil a semble-t-il heurté la piste trop violemment: le train d’atterrissage droit s’est brisé et l’aile droite a été arrachée, l’avion se retrouvant sur le dos à une dizaine de mètres de la piste avant de prendre feu. L’intervention des secours a permis l’extinction du début d’incendie et l’évacuation rapide des 88 personnes à bord. Une d’elles, sérieusement blessée, et 16 autres plus légèrement atteintes ont été hospitalisées, quatorze autres étant soignées sur place.
Le biréacteur de fabrication russe impliqué dans l’accident d’hier aurait plus de 35 ans, le premier vol commercial du Tu134A ayant pris place en 1970 (il a été construit à plus de 800 exemplaires). Le modèle fait partie des avions dont le président russe Dimitri Medvedev a ordonné la mise au rebut à partir de 2012, suite à une série d’accidents dont celui du TU134 de Rusair, où 47 personnes avaient trouvé la mort le 20 juin dernier.


photo 2011 Le Temps SA.

Figaro - 27 décembre 2011
Sibérie : fort séisme de magnitude 6,6

Un fort séisme de magnitude 6,6 a secoué le sud-ouest de la Sibérie, a annoncé l'Institut de géophysique américain (USGS), mais ce tremblement de terre n'a fait aucune victime, selon les premières informations des autorités russes. La secousse a été enregistrée à 22h21 locales à une profondeur de six kilomètres, ont indiqué les sismologues américains. Son épicentre se situe à 94 km à l'est de Kyzyl, dans la république russe de Touva, et à 340 km au nord-est de la ville d'Ulaangom, en Mongolie, d'après l'USGS. Cette partie de la Sibérie, située non loin de la frontière avec la Mongolie, est très peu peuplée. De faibles secousses ont été cependant ressenties dans les grandes villes sibériennes comme Irkoutsk, Tomsk, Kemerovo et Krasnoïarsk, selon la télévision Rossia 24. "Des lustres ont bougé dans les appartements et il y a eu des problèmes avec la communication mobile", a indiqué un correspondant de la chaîne à Krasnoïarsk.


Photo : Andrew®/cc-by
Voix de la Russie - 23 décembre 2011
Russie : Des hôtels flottants à Moscou

Dans les années à venir, les quais de la Moskova, la rivière traversant Moscou, subiront de grandes transformations. Les autorités de la ville prévoient la construction d'hôtels sur l'eau, de restaurants, de parkings. Deux cent hôtels sur l'eau seront construits dans le centre de Moscou d'ici à 2016. Les autorités de la capitale ont l'intention d'installer des nouveaux hôtels sur les débarcadères, les péniches et les bateaux-omnibus le long des quais de la Moskova. Le potentiel de développement est énorme. La longueur du rivage de la Moskova est estimée à 185 km.
«Les quais de Moscou doivent être utilisés plus intensivement», estime le président de l'Union russe de l'industrie touristique, Sergueï Chpilko. «Les hôtels flottants existent dans plusieurs villes européennes. Moscou a également cette possibilité du fait de la longueur de la Moskova. Bien sûr qu'il ne s'agit pas d'installer partout des débarcadères, mais ce moyen permettra de créer des conditions favorables pour installer les visiteurs de Moscou», ajoute-t-il.

Cyberpress - 13 décembre 2011
Russie : Première ligne Moscou-Berlin-Paris

Paris-Moscou est le second train direct mis en service par Russian Railways entre la Russie et la France après le train Nice-Moscou lancé en septembre 2010. Le nouveau train reliant Moscou à Paris avec une escale à Berlin est parti de la capitale russe, lundi 12 décembre au matin, pour un voyage de 38 heures à travers cinq pays, 3.177 km, en traversant la Russie, le Bélarus, la Pologne, l'Allemagne et la France jusqu'à Paris, où il est attendu mardi à 20h31, une première depuis les années 1990.
La ligne, qui existait à l'époque soviétique, a été fermée au début des années 1990. En décembre 2007, elle a été réouverte, mais seul un wagon était accroché au train Moscou-Berlin, puis transféré ensuite en queue d'un train pour continuer Berlin-Paris.
Désormais, un train entier fera la liaison, avec des wagons de classe luxe, de première et de seconde classe, trois fois par semaine en hiver et cinq fois par semaine en été. Les prix sont compris entre 330 euros et 1050 euros pour un billet aller. La Russie a l'intention de construire une voie à très grande vitesse entre les deux villes, sur une longueur de 660 km, pour une mise en exploitation en 2017.

Photo RTL

Le Vif - 12 décembre 2011
Kazakhstan : Liège et Astana, seules candidates à l'expo 2017

La Ville de Liège et la capitale du Kazakhstan, Astana, sont les deux villes candidates à l'organisation de l'exposition internationale en 2017. Le Bureau International des Expositions (BIE) qui choisira l'organisateur a en effet clôturé les inscriptions samedi dernier à minuit. On sait qu'Edmonton (Canada) et, moins sérieusement, Newcastle (Australie), avaient un temps envisagé de poser leur candidature mais seules Liège et Astana avaient participé aux deux premières assemblées générales, cette année, du BIE au sujet de l'organisation de l'exposition de 2017.
Ceci dit, une candidature de dernière minute n'était pas à exclure. "C'est arrivé en juin de cette année au sujet de l'exposition universelle de 2020, signale le porte-parole de Liège 2017. Sao Paulo, Ekaterinenbourg, Izmir et les autres ont eu la surprise de voir Dubaï poser sa candidature le jour même de la clôture! " Pour la candidature liégeoise, la prochaine étape est la visite, au printemps sans doute, d'inspecteurs du BIE. Le choix de la ville organisatrice par l'assemblée du BIE aura lieu en décembre 2012.

OSCE - 6 décembre 2011
Mongolie : un nouvel Etat membre à l'OSCE

L’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). Elle est dirigée par une Présidence qui est assurée à tour de rôle par le ministre des Affaires étrangères des Etats membres. L’OSCE regroupe à l’heure actuelle 56 États membres d’Europe, d’Asie Centrale et d’Amérique du Nord (États-Unis et Canada) ce qui en fait la plus grande organisation de sécurité régionale au monde.
Lors du 18ème Conseil ministériel de l’OSCE à Vilnius en Lituanie, le Conseil ministériel a étudié l’adhésion d’un nouvel Etat membre, à savoir la Mongolie en tant que 57ème membre de l’OSCE.
«J’aimerais encore chaleureusement appuyer la demande de notre partenaire et ami, la Mongolie, de devenir membre de l’OSCE. Le Luxembourg tient à répondre positivement à cette demande d’un pays dont la situation nous est déjà familière. Cette candidature est certes aussi une reconnaissance de l’attractivité et de la pertinence de notre Organisation, mais elle doit être considérée pour ses mérites propres.» Monsieur Jean Asselborn, Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères du Grand-Duché de Luxembourg

Photo Patrick Mouchague

La voix de la Russie - 6 décembre 2011
Russie : -53°C en Sibérie

Cette nuit la température a baissé jusqu'à -53°C dans le village russe d'Oimiakon en Sibérie. Dans la matinée le thermomètre indiquait -50°. Les cours pour les élèves des petites classes ont été annulés. La température record a été enregistré dans ce village en 1933 (-67,7°). Pourtant Oimiakon n'est pas l'endroit le plus froid de l'hémisphère nord. Le titre revient à une autre petite ville de Russie, Verkhoïansk, qui dévance Oimiakon de 0,1°.


Photo Th.Reuters / Shamil Zhumatov
Subways - 6 décembre 2011
Kazakhstan : Le métro ouvre ses portes à Almaty

Le premier réseau de métro construit en Asie centrale depuis la chute de l'Union soviétique a été inauguré jeudi (1er décembre) à Almaty, ancienne capitale du Kazakhstan. Le président Nursultan Nazarbaïev, qui dirige le pays d'une main de fer depuis l'indépendance voici vingt ans, a été parmi les premiers voyageurs à emprunter le tout nouveau métro, dans le centre de la plus grande ville kazakhe, qui compte 1,5 million d'habitants.
La ligne n°1, qui est longue de 8,6 km et compte sept stations, dispose de piliers et de plafonds antisismiques. Almaty est située dans une zone sismique. Un puissant tremblement de terre avait pratiquement rayé la ville de la carte en 1887. En mai dernier, un séisme de 5,4 a ébranlé la métropole, sans faire ni victimes ni dégâts. Le projet de métro d'Almaty a été lancé en 1988 sur les ordres du Kremlin. L'effondrement de l'URSS en 1991 avait interrompu les travaux, qui ont été relancés après l'an 2000.
Tachkent, la capitale de l'Ouzbékistan, est la seule autre ville d'Asie centrale à disposer d'un métro.

La voix de la Russie - 5 décembre 2011
Russie : 70ème anniversaire de la bataille de Moscou

La bataille de Moscou est un tournant de la Seconde Guerre mondiale. «L’armée allemande a subi des pertes qu’elle n’avait pas connues avant ni en Europe Occidentale, ni sur le front de l’Est. Hitler a fait démissionner plusieurs généraux» Mikhaïl Miagkov, docteur ès sciences historiques.
Pendant la contre-offensive des 5 et 6 décembre, les troupes soviétiques dirigées par le général d’armée Gueorgui Joukov ont libéré plus de 11.000 localités. Les troupes allemandes ont perdu environ 500.000 personnes, 1300 chars et 2500 canons, plus de 15.000 voitures et d’autres unités. Les tribunaux militaires hitlériens ont condamné environ 62.000 soldats et officiers pour fuite du front. 35 gradés élevés ont été démis de leurs fonctions.
Les champs de Moscou, couverts de neige, ont servi de grand cimetière pour l’équipement militaire allemand.
Non loin du village légendaire Krukovo, où des combats violents se sont déroulés il y a 70 ans, on a décidé de construire une cathédrale orthodoxe. Des médaillons avec des inscriptions funèbres ont seront placés sur ses murs. Moscou fête avec pompe les 70 ans de la bataille de Moscou. Les rencontres d'anciens combattants, des concerts et des expositions se déroulent dans la capitale russe.



Photo: RIA Novosti


Photo Patrick Mouchague
Courrier international - 1er décembre
Ouzbékistan : La population privée de gaz

"L'année du vingtième anniversaire de son indépendance, l'Ouzbékistan est frigorifié, sans gaz dans les chaumières", rapporte le site russe Rosbalt. Alors que les températures se font hivernales dans ce pays riche en hydrocarbures, troisième producteur de gaz en ex-URSS, les habitants ne sont plus fournis en gaz ni électricité depuis plusieurs semaines. La population est priée de se chauffer au charbon - dont le prix ne cesse de grimper - et au bois. La cause officielle à cette coupure reste "les impayés de plusieurs milliards de dollars de la population pour le gaz consommé".
Mais la vraie raison se cache ailleurs, estime Rosbalt : "Le pétrole et le gaz sont vendus via des compagnies offshore contrôlés par des proches [du président Karimov] à l'étranger, puis l'argent atterrit dans les banques occidentales. Bref, un schéma de sortie de capitaux typique pour l'Asie centrale postsoviétique." L'objectif étant pour le président Islam Karimov, donné comme très malade et qui n'a pas de fils, "d'assurer à ses deux filles, Lola et Gulia, un avenir sans soucis matériels ni financiers".

AFP - Bichkek 30 novembre
Kirghizistan : 15 000 «fiancées volées» par an

La présidente du Kirghizistan, Rosa Otounbaïeva, a vertement critiqué lundi les forces de l'ordre de ce pays d'Asie centrale, accusées de ne pas lutter contre les quelque 15 000 «vols de fiancées» comptabilisés chaque année. Les forces de l'ordre «doivent respecter la loi et défendre les droits des jeunes filles que l'on enlève afin de les marier de force », a-t-elle déclaré, devant les procureurs du pays, évoquant «15 000» enlèvements annuels. «Le vol des fiancées est une tradition du peuple kirghiz, mais ce crime conduit bien souvent au suicide. Il y a des lois dans le pays qui doivent protéger les jeunes filles, et vous devez en faire une question de principe et preuve de responsabilité», a-t-elle ajouté. Le délégué aux droits de l'homme auprès des autorités kirghizes, Toursounbek Akoun, a estimé que les ravisseurs devaient «être mis en prison selon le même article du Code pénal que (les coupables) d'un enlèvement» habituel.
L'enlèvement de jeunes filles était une tradition parmi les tribus nomades dans les steppes et les montagnes d'Asie centrale et était accepté dans certaines conditions (lors de conflits, lorsqu'un couple n'avait pas l'approbation de parents, ou pour réduire la dot, etc.). De nos jours, les fêtes de mariages dans la région débutent généralement par la mise en scène de l'enlèvement de la promise par les amis de son futur époux.


Photo Patrick Mouchague

RIA Novosti - 30 novembre
Kazakhstan : L'Universiade d'hiver de 2017 se tiendra à ASTANA

La plus grande ville kazakhe, Almaty, accueillera les 28èmes Jeux universitaires d'hiver en 2017, a annoncé lundi la mairie de la capitale kazakhe, Astana, après que le seul concurrent d'Almaty, la ville italienne de Trente, eut retiré sa candidature. "Le gouvernement italien a décidé de retirer sa candidature le 22 novembre dernier en raison de la supériorité incontestable de la candidature d'Almaty et de la crise économique. Ainsi, Almaty devient automatiquement ville hôte des Jeux universitaires de 2017 en l'absence d'autres concurrents", a indiqué la mairie d'Astana.
En 2013, les Jeux universitaires se tiendront dans la ville russe de Kazan (été) et à Maribor en Slovénie (hiver). Les Universiades de 2015 se dérouleront à Grenade, en Espagne (hiver) et à Gwangju, en Corée du Sud (été). Taipei remporte l’organisation des Universiades d’été 2017.

Worldmeteo - 30 novembre
Asie Centrale : La météo, ce Week-end ... ailleurs

Kazakhstan : Astana : Chutes de neige , Maximal : -9 °C , Minimal : -14 °C   -  Almaty : Chutes de neige , Maximal : +2 °C , Minimal : - 5 °C Kirghizistan : Bishkek : Chutes de neige , Maximal : 0 °C , Minimal : - 7 °C
Mongolie : Ulan Bator : Très nuageux Maximal: -10 °C / Minimal: -25 °C
Ouzbékistan : Tashkent : Peu nuageux Maximal: +3 °C / Minimal: -1 °C
Russie : Moscou : Chutes de neige , Maximal : +1 °C , Minimal : - 2 °C  -  Irkutsk : Très nuageux , Maximal: -10 °C / Minimal: -21 °C

Rianovosti - 29 novembre
Russie : Le 1er décembre 2011, le célèbre opéra "Boris Godounov" de Modeste Moussorgski sera de retour au Bolchoï

En juillet 2005, pour la première fois depuis 150 ans, la troupe du Bolchoï a quitté son théâtre historique, fermé pour des travaux de rénovation. Initialement, il était prévu de réouvrir en 2008, puis en 2009, mais l’ampleur des travaux était trop importante.
Le théâtre Bolchoï a finalement rouvert ses portes le 28 octobre 2011, après six ans de rénovation. Au cours de ces travaux de rénovation, le théâtre s’est vu doter d’une partie souterraine, l’intérieur historique a été restauré, Apollon sur le toit du théâtre a récupéré sa couronne autrefois perdue et, le plus important, le Bolchoï a retrouvé son acoustique incroyable, qui l'avait rendu célèbre au XIXe siècle. Plus de 120 millions de roubles, soit près de 3 millions d’euros, ont été alloués pour les activités liées à l’ouverture de la principale scène du théâtre. Le théâtre Bolchoï avait été fondé en mars 1776, lorsque le célèbre mécène et procureur de Moscou, le prince Petr Ouroussov, a reçu l’autorisation d' « organiser des événements théâtraux en tout genre ».

photo RIA Nov. Ilya Pitalev

Rianovosti - 20 novembre
Russie : Des flamants roses en pleine Sibérie

Deux flamants roses ayant dévié de leur trajectoire se sont retrouvés dans la région de Tomsk, en Sibérie. Ces oiseaux, qui aiment la chaleur, sont arrivés sur le territoire de cette région froide et les spécialistes promettent de tout faire pour assurer à ses oiseaux thermophiles de bonnes conditions d'hivernage.

La voix de la Russie - 18 novembre
Russie avec l’UE en route vers l’abolition de visas - Moscou compte entamer des négociations en décembre.

Allègement du régime des visas pour les touristes, les hommes d'affaires et les fonctionnaires
, a annoncé jeudi le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov. La Russie va entamer des négociations avec l'UE sur l'abolition des visas après le sommet Russie-UE programmé pour décembre à Bruxelles, a déclaré jeudi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à l'issue d'une rencontre avec la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton à Moscou
"L'échange de notes sur l'assouplissement des visas n'est qu'un premier pas vers l'objectif qu'est l'abrogation à terme des visas pour les voyages de 90 jours maximum pour les citoyens des deux pays (…). Il s'agit dans un premier temps de délivrer aux hommes d'affaires et aux touristes des visas multiples d'une durée de trois mois et pour les responsables gouvernementaux, des visas multiples de 12 mois ", a indiqué le diplomate.
Moscou s'est plusieurs fois prononcé en faveur d'un allègement et d'une éventuelle abrogation du régime des visas entre la Russie et l'Union européenne. Selon les autorités russes, ces mesures permettront de resserrer les liens commerciaux, économiques et humains entre les deux parties.


photo La voix de la Russie
La voix de la Russie - vendredi 18 novembre
Russie - Kazakhstan - Biéolorussie : Commission économique eurasiatique

Au terme de leur rencontre vendredi à Moscou, les présidents russe, biélorusse et kazakh, Dmitri Medvedev, Alexandre Loukachenko et Noursoultan Nazarbaïev, ont convenu de la création d'un organe supranational chargé de coordonner l'intégration de leurs trois pays, la Commission économique eurasiatique. La rencontre s'est déroulée à quelques semaines de l'entrée en vigueur d'accords sur la mise en place d'un Espace économique uni. Cet espace, qui sera opérationnel à partir du 1er janvier 2012, prévoit la libre circulation de marchandises, de services, de capitaux et de la main-d'œuvre entre les trois pays membres de l'Union douanière.

affaires-strategiques - 17 novembre
Kazakhstan : souhaite continuer son « développement démocratique »

Le président du Kazakhstan, Noursoultan Nazarbaïev, a annoncé par un décret, du 16 novembre 2011, la dissolution de la Chambre basse du parlement (Majlis), ainsi que la tenue d’élections législatives anticipées le 15 janvier 2012, soit six mois avant la date prévue. Les partis d’opposition sont surpris et dénoncent ces mesures qui n’ont que pour rôle de faire siéger au parlement un deuxième parti, en réalité étroitement lié au président et aux intérêts économiques du pays.
Le président âgé de 71 ans, à la tête de cette ancienne République socialiste soviétique depuis 1991, a affirmé que ces mesures permettront de poursuivre le « développement démocratique » du Kazakhstan. Son parti contrôle toutes les facettes de la vie politique et économique du pays.
Depuis 1991, l’OSCE ne comptabilise aucune élection libre au Kazakhstan. Ce qui n’a pas empêché le Kazakhstan de prendre la tête de cette organisation en 2010. La richesse de ce pays en pétrole, gaz naturel, uranium, minerais, ainsi que sa politique étrangère multi-vectorielle limite les critiques de ses partenaires commerciaux, en particulier l’Union Européenne ou les États-Unis. Le Kazakhstan a attiré plus de cent-vingt milliards de dollars d’investissements étrangers depuis l’indépendance et représente la plus grande économie d’Asie centrale

photo Patrick Mouchague


Photo Patrick Mouchague
Mongolia Briefing - 17 novembre
Mongolie : Oulan-Bator souhaite créer cet hiver un immense « bouclier de glace » pour limiter cet été ses dépenses de climatisation.

C’est l’une des plus grandes expérimentations de glacier artificiel au monde
: capturer les froides températures d’hiver dans d’immenses blocs de glaces, qui, en fondant, vont permettre de rafraîchir la ville à mesure que celle-ci affronte une montée des températures pouvant devenir insupportables en été. C’est le plan peu banal de climatisation naturelle que prévoit de mettre en place la capitale de la Mongolie, Oulan Bator.
L’idée est donc de construire des "boucliers de glace" en s’inspirant des "naleds" ou aufeis (glace sur le dessus) : masse de glace qui se forme naturellement dans les régions extrêmement froides, couche par couche, l’eau des rivières gelées passe à travers la glace qui la recouvre, et gèle de nouveau par-dessus, augmentant au final l’épaisseur de la couche gelée. Beaucoup de naleds font plus de sept mètres d'épaisseur.
Le projet de géo-ingénierie est financé par le gouvernement Oulan-Bator. Un consortium d’entreprises, ECOS & EMI, est donc chargé de recréer ce processus par le forage de trous dans la glace qui a commencé à se former sur la rivière Tuul. Un défi et un moyen de lutter contre le réchauffement climatique à la fois mais le processus ne peut fonctionner que dans les villes où l'été est extrêmement chaud et les hivers avec au moins deux mois avec des températures de-5C à-20C.

Auto utilitaire - 16 novembre
Ouzbékistan : GM, Le géant de l’automobile ouvre une usine de moteurs en Ouzbékistan

Le constructeur automobile américain General Motors (GM) a annoncé mardi (15/11) qu'il ouvrait une usine de moteurs en Ouzbékistan avec son partenaire local, UzAvtosanoat. "Nous avons ouvert aujourd'hui une usine de moteurs dernier cri à Tachkent, à 400 kilomètres du site de fabrication du groupe à Asaka (à l'est du pays)", indique GM dans un communiqué. Selon le groupe, l'usine produira des moteurs économes en carburant Ecotec 1.2L et 1.5L destinés aux petites voitures de GM vendues dans le monde", comme la Chevrolet Spark mini.

Rianovosti - 15 novembre
Russie : Sonde russe Phobos Grunt

La sonde Phobos Grunt a été lancée le 8 novembre depuis le cosmodrome russe de Baïkonour. Mais le propulseur censé positionner la sonde russe en direction de Mars ne s'est pas allumé après l'entrée de l'appareil sur l'orbite prévue. Si la sonde ne prend pas son départ vers Mars et perd de l'altitude, alors le crash sera inéluctable. Vladimir Popovkine, le patron de Roscomos (l’agence spatiale russe) l'annonce pour janvier 2012. Comme la sonde de 13 tonnes emporte plus de 7 tonnes d'ergols qui exploseront à très haute altitude, seuls de petits morceaux arriveront au sol ou dans l'océan.

The Guardian - 14 novembre
Mongolie : des méga-mines dans le désert de Gobi - La crainte des nomades

Le sud du désert de Gobi en Mongolie est l'une des dernières régions sauvages du monde avec ses grands déserts froids, de vastes plaines, de grands troupeaux itinérants et des éleveurs qui vivent une existence nomade traditionnel.
Aujourd'hui, c'est aussi le plus grand dépôt de minerai de charbon de la planète. Certains l'appellent «la dernière frontière", d'autres "Minegolia". Ce minerai est extrait et transporté par une interminable file de camions. Les conducteurs utilisent leurs phares en plein milieu de la journée pour percer les ténèbres poussièreuses de ce convoi. D'autres nuages noirs de poussière sont au dessus de la fosse à Tavan Tolgoi, où un essaim de bulldozers et de pelles mécaniques ont creusé une entaille de 70 mètres de profondeur.
Cela a commencé à avoir un effet néfaste sur les communautés nomades. L'extraction du charbon devrait tripler d'ici 2020, mais se fera au détriment des nomades pour des ressources rares comme l’eau. Cette région pauvre, mais remarquable, est au bord de l'une des transformations les plus importantes de l'histoire mongole. Les familles nomades de cette région accusent les mines d’assécher les puits et les nuages de poussière noircissent les poumons et l'estomac de leurs animaux. Tsevedelger, un berger de 60 ans : «Les animaux mangent l'herbe poussiéreuse. Puis les humains mangent les animaux empoisonnés. Bientôt, il sera impossible pour nous de rester ici."
La prochaine supermine à venir sera Oyu Tolgoi, exploité par Ivanhoe Mines et Rio Tinto - une multinationale minière dont le siège est au Royaume-Uni. Dès son exploitation en 2012, où 450 000 tonnes de cuivre seront extraites, chaque année durant un demi-siècle.


(vidéo de Jonathan Watts )

RTL - 12 novembre
Russie : Le radar "Cordon" … jusqu'à trente-deux véhicules en même temps !

La société Russe Simicon est en train de tester, à Saint-Petersbourg, un radar redoutable. Répondant au nom de Cordon, il peut ainsi être installé sur n'importe quel panneau de signalisation et fonctionner de la manière la plus discrète qui soit. Sa caractéristique principale : Il est capable de suivre jusqu'à trente-deux véhicules en même temps répartis sur quatre voies, fournissant ainsi leur vitesse instantanée et leur plaque d'immatriculation. Il est également capable de signaler tous les types d'infractions : excès de vitesse, mais aussi dépassement par la droite, non-respect des distances de sécurité ou stationnements sur les bandes d'arrêt d'urgence. Sa commercialisation est prévue à partir de début 2012. Plusieurs pays s'y intéressent déjà, à commencer par les Etats-Unis.

Turbo - 3 novembre
Russie : un éthylotest à rayon laser

Les forces de l'ordre russes sont en train d'expérimenter un nouvel éthylotest capable de détecter à distance des vapeurs d'alcool dans l'habitacle d'un véhicule. Le tout est possible grâce à un pistolet à rayon laser. L'arme fatale contre l'alcool au volant s'appelle "Buton" et il s'agit d'un pistolet laser contre l'alcool. Un peu à la manière des nouveaux radars, il est très simple d'utilisation, il suffit de le pointer vers une voiture. Au lieu d'en relever la vitesse, il vous dira si l'habitacle est parfumé de vapeurs d'alcool.

AFP - 30 octobre
Kirghizstan : élections calmes mais la situation reste tendue

Rosa Otounbaïeva était Présidente par intérim depuis la révolution sanglante d'avril 2010 et les violences ethniques de juin 2010. Dimanche 30 octobre, le Kirghizstan a élu son président, pour la première fois depuis cette révolution : Le Premier ministre Almazbek Atambaïev, élu au premier tour avec 63% des voix.
A Och, principal théâtre des violences du mois de juin 2010, on est soulagé que les élections se soient bien passées, mais la situation reste tendue. Toutefois, pour les opposants, cette élection présidentielle est une "supercherie" La mission d'observation électorale de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) a émis un verdict assez sévère sur cette présidentielle, critiquant vertement le décompte des suffrages mais se disant "prudemment optimiste pour l'avenir de la démocratie au Kirghizstan". La stabilité du Kirghizstan est aussi capitale pour les Etats-Unis qui y disposent d'une base aérienne essentielle au déploiement de leurs troupes en Afghanistan. La Russie y dispose aussi d'infrastructures militaires.
En vidéo sur : http://youtu.be/cbvCo9DiUUU

photo RIA Novosti