Moscou -Russie

Irkutsk - Russie

Oulan-Bator - Mongolie

Astana - Kazakhstan

Almaty - Kazakhstan

Bishkek - Kirghizstan

Tashkent - Ouzbékistan

Nous souhaitons continuer à vous donner des informations sur les pays traversés durant notre voyage. "La Lettre d'Asie Centrale" est un moyen de communications et d'informations sur l'actualité en Asie Centrale.

Retrouvez toutes les informations des autres années : 2018/2019 - 2016-217 - 2015 - 2013/2014 -
2011


Communication du Service consulaire près l’Ambassade de Russie à Paris - 2012
RUSSIE : Depuis le 6 août 2012 les formulaires de visa pour la Russie devront être remplis sur internet

Le consulat auprès de l’ambassade de Russie à Paris et les consulats généraux de Russie à Marseille et Strasbourg, sont passés aux formulaires électroniques. En application de la nouvelle procédure les demandeurs devront :
- Se rendre sur le site http://visa.kdmid.ru/ et remplir le formulaire en russe, français ou anglais, puis l’imprimer ;
- Signer le formulaire et coller dessus une photographie ;
- Se rendre avec ce formulaire et l’ensemble des pièces constitutives du dossier au Centre des visas.

Dans l’hypothèse où un demandeur ne pourrait remplir ce formulaire électroniquement par lui-même, il lui sera porté assistance par les agents du centre des visas.

D'autre part, l’ambassadeur de Russie Alexandre Orlov a inauguré en juin 2012 le premier « Centre de visas » russe en France (19 rue de Ponthieu - Paris 8è), unique accueil parisien des demandeurs de visas pour la Russie, qu’il s’agisse de sociétés commerciales (agences de voyages…) ou de personnes privées. Le consulat de Russie n’assure plus l’accueil des demandeurs de visas.

Courrier International - 3 octobre 2012
RUSSIE : Le joyeux laitier ( Веселый Молочник ) est-il gay ?

Attention, le lait pousse à la débauche. «Le lait, c'est gai», disait le slogan dans les années 1980. Et en Russie, il serait même carrément gay, aux yeux de certains. La formation russe Narodny Sobor accuse un fabricant de lait de promouvoir l’homosexualité et ce fabricant pourrait se retrouver bientôt sous le coup d'une plainte pour «propagande homosexuelle». En effet, l’emballage des briques de lait de la marque Веселый Молочник (le Joyeux laitier) arbore un arc en ciel.

Or c’est là "le symbole international du mouvement homosexuel", tonne le groupe nationaliste. "J’estime que c’est une promotion flagrante du vice", s’enflamme Anatoly Artyukh, chef du bureau saint-petersbourgeois de Narodny Sobor, qui a porté plainte contre le géant de l’alimentation Wimm-Bill-Dann.

Depuis mars, la ville de Saint-Petersbourg sanctionne "la promotion de l’homosexualité auprès des mineurs", rappelle the Moscow Times.


Photo : Patrick Mouchague
Ria Novosti - 27 août 2012
RUSSIE : Construction de plus de 100 centres de tourisme sur le lac Baïkal

"Nous envisageons d'augmenter le potentiel touristique de cette région. Nous comptons notamment construire 102 centres d'accueil pour touristes, aménager plus de 1.000 km de sentiers écologiques", a indiqué M. Donskoï, ministre russe des Ressources naturelles.
Le lac Baïkal, situé dans la partie sud de la Sibérie orientale, renferme un cinquième de l'eau potable de la planète et plus de quatre cinquième des réserves russes d'eau douce. Il figure sur la liste des 17 sites naturels et culturels de la Russie classés au patrimoine mondial de l'UNESCO. Ce lac est le plus profond sur la Terre, (maximale 1.637 m). Il a une superficie de 31.500 km2.
Le Baïkal est aussi le lac le plus transparent du monde. Le fond du lac est visible à une profondeur de 500 m depuis les satellites. L'écosystème du lac Baïkal comprend plus de 2.630 espèces animales et végétales dont la plupart sont endémiques.

La Russie d'Aujourd'hui - 26 août 2012
RUSSIE : La guerre en caricatures

La Russie célèbre cette année le bicentenaire de la bataille de Borodino (7 septembre 1812), qui a opposé les armées russe et française lors de la Campagne de Russie de Napoléon.

Lorsque la Grande Armée de Napoléon a envahi la Russie en 1812, les Russes ont répondu de différentes façons. Inspirés par les estampes populaires russes et la caricature britannique, une poignée d'artistes patriotes russes ont créé la tradition russe de la caricature.
Au cours des derniers mois de 1812 et tout au long de 1813 et 1814, les images d'Ivan Terebenev, Ivan Ivanov, Alexeï Venetsianov et d'autres ont aidé à définir la nature de la guerre et, avec elle, la nature de l'identité nationale russe.

Article plus complet et la gravure de Terebenev dans son intégralité sur le lien wokipi :
Terebenev : Napoléon tire le cerf-volan -  Papier, gravure, aquarelle. [1813-1814].


Photo : Patrick Mouchague
OuzA - 22 août 2012
OUZBEKISTAN :Tachkent s’est placée en 58e place parmi les meilleures villes du monde

L’Economist Intelligence Unit (EIU), subdivision du journal britannique “Economist”, a réalisé un classement le plus objectif possible, en collaboration avec l’agence de recherches BuzzData. En plus des indicateurs traditionnels comme la stabilité, la qualité des services médicaux, la qualité du milieu culturel et de l’environnement, le niveau de l’éducation et de l’infrastructure, les critères suivants on été pris en compte cette année : l’espace des zones vertes, la qualité de l’air, les caractéristiques territoriales, la proximité aux zones naturelles de repos, la présence de l’héritage culturel à l’échelle mondiale, les liens régionaux et internationaux de transports.
En s’appuyant sur ces paramètres, 140 villes du monde, les plus agréables à vivre, ont été sélectionnées. Parmi elles, 30 villes asiatiques, 18 européennes, 18 américaines (sud et nord), 3 africaines et une ville de l’Australie et de l’Océanie sont rentrées dans la liste finale des 70 meilleures. La région d’Asie centrale et du Caucase est représentée par une seule ville : Tachkent.

ca-news.org - 03 août 2012
OUZBEKISTAN : Le Festival National Internet débutera le 5 août en Ouzbékistan

Les principaux objectifs du Festival, qui durera jusqu'au 24 Septembre, comprennent la vulgarisation du réseau Internet, la facilitation du développement du contenu national et l'élargissement de l'utilisation de la langue ouzbèke dans le monde de l’Internet.
Tout site Web actif pour la période du festival et enregistré avec un nom de domaine .UZ pourra participer à la compétition dans le cadre du programme du festival. Les dix sites obtenant le plus grand nombre de visites seront déclarés gagnants. Le meilleur site pour la famille sera sélectionné lors de la compétition du festival.
Les utilisateurs d'Internet en Ouzbékistan sont estimées à plus de 9 millions. 3,85 millions d'accès Internet, et 5,2 millions utilisent l'Internet mobile.

Photo : CA News

Ria Novosti– 23 juillet 2012
RUSSIE : membre à part entière de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) le 23 août

Mardi 10 juillet, la Douma (chambre basse du parlement russe) a ratifié le protocole d'adhésion de la Russie à l'OMC, une étape historique qui conclut 18 années de négociations tortueuses.
Seuls les députés du parti au pouvoir Russie Unie, (majorité absolue à la Douma) ont voté en faveur de sa ratification. Mais même le député de Russie Unie, Alexeï Pouchkov, a reconnu que cette décision était risquée. "Rejoindre l'OMC est comme sauter dans de l'eau glacée", a-t-il écrit sur Twitter. "Si on remonte à la surface, on gagne en santé, si le courant nous emporte, cela signifie qu'il ne fallait pas sauter", a-t-il ajouté. Les autres formations représentées à la Douma estiment notamment que bon nombre d'entreprises russes allaient faire faillite, laminées par la concurrence étrangère.

«Cela doit permettre d'attirer les investissements étrangers, une nécessité pour moderniser l'économie russe» Andreï Belooussov, ministre russe du Développement économique.
La Russie était la dernière grande puissance à ne pas être intégrée à l'OMC


Le figaro économie - juillet 2012
KAZAKHSTAN : Le prospère Kazakhstan rêve de grandeur

En citant le taux de chômage de la France - «9,6 %» - Noursoultan Nazarbaïev, le président du Kazakhstan, affiche presque de la compassion. Le père de la nation kazakhe, qu'il dirige d'une poigne de fer depuis son indépendance en 1991, à de quoi pavoiser: son pays affiche une insolente croissance de 7,5 % pour 2011, et vise autant en 2012. En vingt ans, le PIB par habitant a été multiplié par dix-sept tandis que 150 milliards de dollars d'investissements étrangers ont afflué.
L'ex-république soviétique accueillait fin mai la cinquième édition du Forum économique d'Astana qui se revendique comme le Davos de l'Asie centrale. Cette conférence a attiré, selon les organisateurs plusieurs milliers de visiteurs de 133 nationalités.
Enrichi par sa manne pétrolière, gazière et minière, le Kazakhstan prétend jouer un rôle de premier plan dans le concert des nations. Le pays va poser sa candidature à l'OCDE, le club des pays industrialisés et devrait rejoindre rapidement l'OMC (Organisation mondiale du commerce).
Le gouvernement, conscient de sa grande dépendance aux matières premières - plus de 70 % du PIB -, a lancé une politique de diversification. Projets de pétrochimie, d'usine automobile ou agroalimentaire et mêmes de stations de ski cherchent activement des investisseurs et des partenaires étrangers. C'est pour discuter des possibilités des partenariats public-privé (PPP), encore en devenir au Kazakhstan, que des représentants de Bouygues, Veolia, GDF Suez, Cifal et Sanofi ont rencontré des officiels en marge du Forum.

La modernisation de l'ex-république communiste passe aussi par un retrait de l'État qui contrôle encore largement l'économie. Le gouvernement prépare une première vague de privatisations, explique le vice-premier ministre Kaïrat Kelimbetov, limitée à 15 % du capital d'une douzaine d'entreprises, et dont les actions seront réservées exclusivement aux investisseurs kazakhs. Une seconde phase suivra à partir de 2015, à destination des investisseurs institutionnels et des Bourses étrangères.


Photo : Patrick Mouchague

Radio Praha – 16 juillet 2012
MONGOLIE : Sauvegarde du cheval de Przewalski

Le zoo de Prague enverra, ce lundi 16 juillet, quatre nouvelles juments en Mongolie. Les jeunes juments seront transportées dans un avion militaire CASA et renforceront le troupeau vivant dans le parc national de Gobi B et qui a subi des pertes importantes lors de l’hiver en 2009 et 2010. Le directeur du zoo de Prague, Miroslav Bobek, fera lui-aussi le déplacement en Mongolie. Le vol, avec deux escales, durera 18 heures. Le zoo de Prague, qui joue un rôle majeur dans les efforts pour sauvegarder cette espèce qui a failli disparaître, élève depuis plusieurs décennies avec succès des chevaux de Przewalski, chevaux sauvages qui n’ont survécu qu’en captivité depuis les années 1960. L’année dernière, quatre chevaux avaient été envoyés depuis Prague pour la première fois en Mongolie.

Central Asia - 10 mai 2012
KIRGHIZISTAN : Augmenter la part du tourisme dans le PIB

Le Kirghizistan a accueilli 1,7 million de touristes en 2011, près d'atteindre son objectif de 1,8 à 2 millions de visiteurs et de mettre l'industrie à 4% du PIB, plus de 400 millions de dollars. "Pour les touristes, les visas sont un coût supplémentaire de 30 $ (1,417 KGS). Ils préfèrent aller là où aucun visa n'est exigé. La Géorgie a mis en œuvre cette pratique, et le flux touristique a augmenté de 6,5 fois, atteignant 2 millions en 2010 par rapport à 300.000 en 2003. " Tchinguiz Shamshiyev, directeur du National Institute for Strategic Studies.
En supprimant l'obligation de visa pour les citoyens des pays développés, Bichkek espère une croissance du tourisme à 10% du PIB. Avoir un comité du tourisme et l'annulation des visas devrait augmenter de manière significative le tourisme. Mais le Kirghizistan doit redorer son image. " Nous avons besoin de publicité, du marketing et de la participation à des expositions et des foires commerciales étrangères en vertu d'un nom de marque unifiée (kirghize). Cela a un coût mais va progressivement porter ses fruits - à condition qu'il y ait de la stabilité politique, bien sûr », a déclaré Elbrouz Kalyyev, expert en chef à la réglementation économique du ministère de l'économie et du tourisme Département du développement. Le 4 mai, le Conseil des ministres a mis au point un programme "Coeur de l'Asie", “Heart of Asia”, qui prendra quelques années pour se mettre en place, devra définir les sites du Kirghizistan les plus intéressants et permettra d'améliorer les routes touristiques et les services. Le Kirghizistan en a fait la promotion en Russie et au Kazakhstan et prévoit de faire de la publicité en Allemagne et en Angleterre.


Photo : Patrick Mouchague



Photo : Alamy/Legion-Media
La Russie d'Aujourd'hui - 3 mai 2012
RUSSIE : Le tour du monde en 394 jours

Le célèbre quatre-mâts "Sedov", connu dans le livre des records Guiness comme le plus grand voilier du monde (117 mètres de long), lèvera l’ancre le 20 mai, depuis le port de Saint-Pétersbourg, pour une expédition de 14 mois en pleine mer. La raison de ce voyage : la célébration des 1 150 ans de l’Etat russe, date rattachée au premier rassemblement des peuples slaves. Le navire de légende traversera trois océans et visitera 21 pays. Du 12 au 19 juillet Sedov sera à Brest.
« L’objectif principal est de hisser le pavillon russe. Car la Russie est l’une des plus grandes puissances maritimes et doit montrer son ouverture et ses intentions pacifiques au monde entier », a expliqué l’attaché de presse du Ministère de la pêche, Alexandre Savelov. L’équipage du voilier compte 200 personnes, dont la moitié constituée d’élèves-officiers de l’Université technique d’Etat de Mourmansk. Les corps de cadet se relaieront à deux reprises pendant le voyage : au port de Casablanca et à Vladivostok, à l’extrême est de la Russie. Dans les trente ports où le Sedov jettera l’ancre, des rencontres seront organisées à bord avec la population locale. « En collaboration avec le Ministère des Affaires étrangères russe, les ambassades, les consulats et autres organismes représentatifs de la Russie, des événements culturels et divertissants seront organisés à bord du voilier », explique Savelov.

Le Figaro - 24 avril 2012
KAZAKHSTAN : Le tourisme kazakh dit merci à Borat

Interdite sur les écrans kazakhs, la comédie Borat est aujourd'hui remerciée par le gouvernement. «Après sa sortie, le nombre de visas délivrés aux touristes a été multiplié par 10», explique Ierjan Kazykhanov, ministre des Affaires étrangères.
Ce faux documentaire, sorti en 2006, ne fait pourtant pas la promotion de ce pays d'Asie centrale. Borat collectionne les tares. Né d'une union incestueuse, frère d'une prostituée et d'un attardé mental, il s'assume antisémite, sexiste, raciste. Envoyé aux États-Unis pour enrichir son pays de leçons culturelles, il y sèmera le trouble. Ce concentré de tous les préjugés des pays pauvres d'Asie a pour le moins déplu aux États arabes, dans lesquels le film est, encore aujourd'hui, interdit de diffusion (excepté au Liban).
Le président kazakh, Noursoultan Nazarbaïev, a estimé qu’il était préférable de rire du film, jugeant que cette comédie servait au moins à susciter la curiosité concernant son pays.
Toutefois, récemment, le film a de nouveau suscité la polémique lors d'un événement sportif. Mariya Dmitrienko, athlète Kazakhe, remporte la médaille d'or aux championnats de tir des pays arabes en mars dernier. En guise d'hymne, les organisateurs ont malencontreusement confondu l'hymne officiel et la version parodique issue du film Borat, semant le malaise général.


Photo :REUTERS/Phil McCarten



photo REUTERS/Yana Lapikova
SAPA-AFP - 20 avril 2012
RUSSIE : La Russie dénonce le manque d'observateurs lors des élections françaises

« Les prochaines élections présidentielles en France doivent être surveillés par des observateurs internationaux » a déclaré la Russie, en réprimande vers l'Europe de l'ouest, qui fait des élections "deux poids deux mesures."
Sergueï Lavrov, Ministre des Affaires étrangères de la Russie, a déclaré qu'il n'était pas convaincu que les élections présidentielles de la France en Avril et Mai seraient exemptes de problèmes, simplement parce que c’est une démocratie développée.
L'Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe a envoyé des centaines d'observateurs en Russie le 4 mars lors des élections présidentielles en Russie. Selon ces observateurs, le scrutin avait été faussé en faveur de Vladimir Poutine, qui a remporté près des deux tiers des voix. La Russie a déclaré que de telle missions d’observations étaient politisées, constatant que ces observateurs étaient souvent envoyés dans les anciens Etats Soviétiques, alors qu’un contrôle léger ou inexistant s’applique aux démocraties soi-disant développées. « Une telle approche laisse perplexe ...», a déclaré le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué. "C’est, malheureusement, un cas de politique à deux niveaux."

saphirnews - 17 avril 2012
OUZBEKISTAN : le scandale des femmes stérilisées de force par le gouvernement

Les femmes ouzbèkes sont en danger, alertent les ONG. Une campagne secrète de stérilisation forcée aurait été lancée par le gouvernement d'Ouzbékistan ces dernières années pour freiner la croissance démographique de ce pays à majorité musulmane. Les autorités, qui encadrent sévèrement l'islam à sa manière, s'en défendent mais des langues se délient peu à peu. Des centaines, voire des milliers de femmes, ayant souvent déjà enfanté, auraient ainsi été stérilisées sans leur consentement ces dernières années.
Selon des gynécologues qui ont accepté de témoigner pour la BBC sous couvert de l’anonymat, les autorités les obligent à stériliser un nombre précis de patientes qui viennent leur rendre visite. Un quota leur est communiqué : en cas d'échec, les médecins risquent de ne plus exercer leur profession. « Nous parlons de dizaines de milliers de femmes qui ont été stérilisées dans tout le pays », a déclaré Sukhrob Ismailov, qui dirige Expert Working Group, l'une des rares ONG opérant en Ouzbékistan. Le régime ouzbek rejette les accusations. Il assure, en outre, que la contraception chirurgicale n'est pas très répandue en Ouzbékistan et réalisée uniquement sur la base du volontariat.

photo : P. Mouchague


photo Clémence Laroque

La Russie d’Aujourd’hui - avril 2012
RUSSIE : Des Cosaques repartent sur les traces de Napoléon

En 1812, les Cosaques ont joué un rôle clé dans la retraite de la Grande Armée. En cette année qui en marque le bicentenaire, une vingtaine de cavaliers cosaques et leurs montures du Don s’apprêtent à reconstituer la cavalcade de leurs ancêtres, des plaines russes à la Place de l’Étoile à Paris. L’entraînement a débuté dans un haras proche de Serguiev Possad, tenu par un riche entrepreneur cosaque, Pavel Moschalkov, à l’origine du projet. Au total, ils sont une vingtaine de Cosaques, originaires du Don, de Bouriatie, de Kalmoukie et du Tatarstan. Tout a commencé par les chevaux qu’il a fallu capturer à l’état sauvage puis débourrer, c’est-à-dire dresser à partir de zéro. La race compte aujourd’hui très peu de représentants en Russie. D’ici au mois de juillet, date du départ, les chevaux doivent apprendre les marches militaires cosaques, s’habituer aux jeux d’armes des cavaliers intrépides et être capables de parcourir 30 à 40 kilomètres par jour pendant plusieurs mois.
Durant trois mois, les cavaliers cosaques, entourés de plusieurs équipes, médicale et vétérinaire notamment, vont traverser la Russie, la Biélorussie, la Lituanie, la Pologne, l’Allemagne et enfin la France, où « les Cosaques se sont bien comportés en 1813.

Les seuls torts qu’ils ont commis à leur arrivée à Paris, c’est de s’être baignés nus dans la Seine et d’avoir abattu des bouleaux pour cuire leurs chachliks, brochettes de mouton mariné.
Quoi qu’il arrive, leur réputation les suivra à travers l’Europe cet été, les Cosaques en sont conscients. Bien qu’elle s’inscrive dans un cadre historique et militaire, la randonnée hippique a également pour but de faire découvrir la culture cosaque. « Nous voulons montrer que nous ne sommes pas seulement des guerriers », s’exclame le Cosaque Dmitri. En effet, des manifestations culturelles et sportives seront organisées à chaque arrêt dans les villes européennes. Concerts de groupes folkloriques russes, démonstrations de voltige cosaque et expositions de costumes militaires de l’époque des Guerres napoléoniennes se succéderont. A suivre


RIA Novosti - 4 avril 2012

RUSSIE : Le film bouriate a été accueilli dans le programme du Festival de Cannes


La deuxième œuvre du réalisateur Baïr Dychenov « La demande de la mère » vient d’être intégrée dans le programme du Festival de Cannes. Le film sera présenté dans la catégorie des cours métrages du Festival : « Short Film Corner Cannes - Court Metrage Festival de Cannes 2012 ».
« La demande de la mère » est basé sur une parabole bouddhiste bouriate. Le film raconte l’histoire d’un fils qui, ayant oublié les instructions de sa vielle mère aveugle pour lui ramener la statuette d’une divinité bouddhiste, place sur son autel un simple bout de bois enveloppé dans du linge. Dans ce film, Dychenov se dévoile en tant qu’auteur, réalisateur et producteur. Le tournage a eu lieu l’an passé en Bouriatie. Divers professionnels venant d’Oulan-Oude, d’Irkoutsk, de Moscou, du Kirghizistan et de France ont travaillé sur ce tournage.

photo : service de presse


RIA Novosti - 26 mars 2012
RUSSIE : Danone lance une académie du commerce du lait en Russie

Une académie du commerce du lait fera son apparition en Russie en 2012 conformément à un accord signé lundi à Moscou par la coentreprise franco-russe Danone-Unimilk, le ministère russe de l'Agriculture et des experts russes et français de l'industrie laitière. Danone-Unimilk investira près de 50 millions de roubles (1,3 million d'euros) dans la mise en place du premier centre de formation dédié au lait dans la région de Lipetsk, a annoncé le directeur général du groupe Filip Kegels.
Le projet sera réalisé sur la base de la ferme laitière "Verbilovskoïe" qui compte plus de 1.200 animaux. Selon M.Kegels, près de 150 éleveurs suivront des cours à l'Académie pendant la première année et près de 800 en trois ans, afin d'améliorer la qualité du lait et d'augmenter la production de 7% à 10% dans les exploitations concernées. Danone-Unimilk envisage de créer plusieurs autres centres de formation en Russie. Les étudiants prendront également connaissance des programmes écologiques européens visant à réduire les émissions de dioxyde de carbone et la consommation d'eau dans l'industrie laitière. Les cours seront donnés par les enseignants russes qui auront suivi un stage en France.


RUSSIE : Samedi 3 mars 20.35 Echappées belles - France 5

Alors que la Russie s’apprête à élire son nouveau président le dimanche 4 mars, Sophie Jovillard s’envole pour Moscou. Elle s'intéresse aussi bien au quotidien des habitants qu’à la richesse architecturale et culturelle de la capitale.

L’Hiver moscovite / Moscou Bling Bling / Le Moscou souterrain / Les Russes et la politique / Les coulisses du Bolshoï / Moscou à la Foi.
Voir le communiqué de presse


RIA Novosti - 11 février 2012
RUSSIE : Centre russe à Paris: le permis de construire bientôt obtenu

Moscou espère recevoir d'ici le mois de mai le permis autorisant la construction d'un centre culturel et religieux russe à Paris, a déclaré vendredi à la chaîne de télévision Vesti-24 l'ambassadeur de Russie en France, Alexandre Orlov.
Le centre orthodoxe russe sera construit sur un terrain de 4.245 m² à l'emplacement de l'ancien siège parisien de Météo France, situé à l'angle du quai Branly et de l'avenue Rapp, dans le 7e arrondissement de Paris. Le centre comprendra une église orthodoxe, un séminaire, une bibliothèque, plusieurs salles polyvalentes, des logements pour les séminaristes et un jardin. L'équipe d'architectes franco-russes - Sade et Arch Group -, menée par l'Espagnol Manuel Nunez Yanowsky, avait été retenue. Cinq bulbes dorés s'élanceront à 27 mètres au dessus du sol au dessus d'un léger voile en verre et d'un immense jardin ouvert au public qui marqueront ce futur monument de la capitale.
«C'est un beau compromis entre la tradition orthodoxe et l'architecture contemporaine qui s'impose au coeur de Paris», a souligné Mgr Nestor, représentant de l'église Russe. Selon M. Orlov, si tout se passe bien, "on pourra programmer la cérémonie de pose de la première pierre pour le début de l'automne". Le diplomate estime que cet événement sera comparable à la pose de la première pierre du pont Alexandre III à Paris. Cet ouvrage inauguré en 1900 est devenu le symbole de l'amitié franco-russe.

AFP Moscou - 10 février 2012
RUSSIE : Le lac Vostok pourrait révéler de nouvelles formes de vie

Après deux décennies de forage, une équipe russe a réussi à atteindre dimanche ce lac isolé de la surface depuis des centaines de milliers d'années, à 3.769,3 mètres de profondeur. Les scientifiques russes envisagent d'atteindre le fond du lac Vostok au cours des années 2013-2014, a indiqué Sergueï Boulat, spécialiste de l'Institut de physique nucléaire de Saint-Pétersbourg, observant que la profondeur de l'eau en dessous du trou de forage était estimée à 600-700 mètres.
L'eau du lac Vostok, grand comme le lac Ontario, est restée liquide grâce au réchauffement géothermique et à l'isolation par la couverture de la glace.
"Si on découvre une vie microbienne dans ces eaux à forte concentration d'oxygène, ce sera la plus grande découverte, dans la mesure où une telle forme de vie est jusqu'ici inconnue sur Terre", selon M. Boulat.
Des voix se sont déjà élevées pour dénoncer les forages effectués par les Russes par une température moyenne de -50°C, des scientifiques français et britanniques s’inquiétant des risques de pollution : utilisation du kérosène autour de leur trou de forage pour l'empêcher de se refermer.
Jusqu'au début des années 2000, une équipe française était impliquée dans les travaux au lac Vostok, mais elle s'est arrêtée pour ne pas polluer, alors que les Russes ont continué pour une "question de prestige national", selon le Français Jean Jouzel, directeur de recherche au Commissariat à l'énergie atomique (CEA).

photo AFP Moscou



Photo Photos.com
RIA Novosti - 6 février 2012
KAZAKHSTAN : Du vin chaud pour réchauffer les singes

Les singes du zoo de Karaganda, dans le centre du Kazakhstan, où sévit une vague de froid, boivent tous les jours du vin chaud pour se réchauffer, et ils semblent apprécier, a indiqué vendredi à l'AFP un responsable de l'établissement.
«Dans notre zoo, nous donnons du vin aux singes, car en hiver cela les protège contre des infections virales du système respiratoire», a déclaré cette responsable, Svetlana Piliouk. «Après tout, les primates sont comme les hommes. Ils boivent avec plaisir des boissons alcoolisées, ils aiment cela.», a-t-elle ajouté, précisant cependant que le zoo ne donnait pas d'alcool aux femelles enceintes ou aux bébés singes. Mme Piliouk a précisé que le zoo donnait un vin cuit très sucré aux primates.
«Nous préparons la boisson ainsi : on verse une bouteille de vin (rouge) Kagor dans une bouilloire, on ajoute des morceaux de fruits, du miel, du citron, du sucre et on fait bouillir», a-t-elle expliqué, sans préciser la quantité versée à chaque primate. Vendredi, les températures avoisinaient les -33 degrés Celsius à Karaganda.

LCI - TF1i - 29 janvier 2012
ALTAÏ : On a retrouvé le "berceau" sibérien des Indiens d'Amérique

Une petite région montagneuse du sud de la Sibérie serait le berceau génétique des premiers habitants du continent nord-américain, selon une équipe américano-russe d'anthropologues dont l'étude a été publiée aux Etats-Unis. Cette région, appelée Altaï et située au croisement de la Russie, de la Mongolie, de la Chine et du Kazakhstan, "est un lieu clé marqué par le va-et-vient de nombreuses peuplades depuis plusieurs milliers d'années", explique Theodore Schurr, professeur adjoint d'anthropologie à l'Université de Pennsylvanie.
Certaines de ces peuplades seraient les ancêtres des tout premiers Américains et seraient arrivées il y a 20.000 ou 25.000 ans de l'Altaï. Issues de lignées génétiques asiatiques, elles ont traversé la Sibérie avant de franchir le détroit de Béring, qui n'était pas submergé par les eaux à cette époque, pour se retrouver en Amérique.
Le chromosome Y a parlé Les chercheurs ont analysé l'ADN du chromosome Y (transmis par le père) chez les Amérindiens et chez les autochtones de l'Altaï du Sud, pour découvrir une mutation génétique unique dans la lignée partagée par les deux groupes.

Photo lci-tf1i
Des similitudes génétiques particulières ont également été découvertes dans le génome mitochondrial - hérité de la mère - de ces deux groupes, révèle l'étude.Selon l'estimations des auteurs, la lignée Altaï a divergé génétiquement de celle des Amérindiens il y a 13.000 à 14.000 ans. Leurs conclusions confortent celles des archéologues qui, à partir de la découverte d'outils préhistoriques notamment sur le site de Clovis, dans l'Etat du Nouveau-Mexique, avaient daté l'arrivée sur le continent américain des ancêtres des Amérindiens, en estimant que cet événement s'était produit il y a 13.500 ans.



Photo RIA Novosti
RIA Novosti - 6 janvier 2012
RUSSIE : Les Jeux internationaux des écoliers 2013 se tiendront pour la première fois en Russie à Oufa

Cette manifestation sportive d’envergure, soutenue par le Comité international olympique, permet à des écoliers âgés de 12 à 15 ans du monde entier de se rencontrer, de nouer des contacts au-delà des frontières et de se mesurer dans différents sports. Depuis leur création en 1968, les Jeux internationaux des écoliers se déroulent chaque année dans une ville différente.
Cette sixième édition de jeunes sportifs se déroulera pour la première fois en Russie et sera en quelque sorte un point de départ pour les JO d’hiver à Sotchi. La capitale de la Bachkirie, Oufa, a commencé ses préparatifs pour accueillir ces Jeux internationaux d’hiver des écoliers de 2013. Dans quelques mois 800 jeunes sportifs viendront à Oufa.
Oufa a été choisie à la réunion du comité d’organisation des Jeux des écoliers dans le comté écossais de Lancashire. Peu avant cela les membres du comité avaient visité la Bachkirie pour évaluer les possibilités de cette région russe d’organiser un forum sportif aussi important. Ils ont constaté qu’Oufa pouvait parfaitement accueillir de jeunes sportifs avec l’énorme stade pour le hockey sur glace, plusieurs terrains de glace pour le patinage artistique, le circuit «Biathlon», ainsi qu’avec le nombre suffisant d’hôtels pour loger les participants et les invités des Jeux.

Agglotv - 5 janvier 2012
MONGOLIE : « un pas en avant crucial » vers l’abolition de la peine de mort

L’approbation par le Parlement mongol d’un projet de loi visant à supprimer la peine de mort représente une étape cruciale vers l’abolition totale de ce châtiment en Mongolie, a déclaré Amnesty International. Ce projet de loi, visant à abolir la peine de mort, a été adopté le 5 janvier par une très large majorité de députés.
« Le vote du Parlement mongol constitue une nouvelle étape cruciale, à laquelle la Mongolie doit donner suite en mettant immédiatement en œuvre les lois qui abolissent totalement la peine de mort. Ainsi la Mongolie ouvre la voie à d’autres États de la région Asie-Pacifique qui doivent suivre son exemple. » a déclaré Sam Zarifi, directeur du programme Asie-Pacifique d’Amnesty International.
Dans une vibrante plaidoirie abolitionniste devant le Parlement, le 14 janvier 2010, le président de Mongolie Elbegdorj Tsakhia avait annoncé qu'il commuerait désormais toutes les peines de condamnés à mort faisant appel à la grâce présidentielle. L’instauration de ce moratoire sur les exécutions, en tant que première étape vers l’abolition de la peine capitale, avait été saluée à travers le monde.

Human Right Wach - 4 janvier 2012
OUZBEKISTAN : l’Occident répète les mêmes erreurs

Le message du « printemps arabe » aux leaders européens, américains et russes est le suivant : coucher avec des dictateurs n’est jamais une bonne idée. D’aucuns pourraient penser que la leçon a été apprise et appliquée. Ne soyez pas trop optimiste ! Le gouvernement autoritaire d’Islam Karimov en Ouzbékistan prospère à l’ombre de la guerre d’Afghanistan. La Russie lui apporte son soutien. Et comme Karimov réprime des groupes de musulmans indépendantistes, l’Ouzbékistan semble servir de zone tampon contre l’extrémisme islamique.
Pour l’Occident, l’affaire est encore plus claire : les bases sur le sol ouzbek, près de la frontière afghane, servent depuis dix ans aux pays de l’Otan, en particulier aux États-Unis et à l’Allemagne, pour leurs opérations militaires en Afghanistan. C’est pourquoi ils restent silencieux alors que la torture est systématiquement utilisée en Ouzbékistan contre des prisonniers politiques qui ne peuvent pas rêver d’un procès équitable puisque la profession d’avocat indépendant a été supprimée. Le gouvernement de M. Karimov a intelligemment vendu aux gouvernements occidentaux l’idée selon laquelle ils pouvaient soit disposer de bases et d’un accès frontalier pour leurs troupes au nord de l’Afghanistan, soit agir en faveur des droits humains en Ouzbékistan, mais pas les deux à la fois. Par conséquent, les Occidentaux ont salué les dérisoires «commissaires des droits de l’homme» ouzbeks ou encore des réformes qui n’existent que sur papier comme étant «un progrès».


photo P. Mouchague