K A Z A K H S T A N
 
  Astana - Rive Nord  
De nouveau en Russie
 
Astana Rive Sud
     
Nous restons plusieurs jours à Astana. Nous stationnnons (et vivons) dans un parking public puis au Comfort Hôtel, près de l'Ambassade de France. Nous profitons d'un grand parking pour garer Woki et de la douche pour nous. Il fait 34°C tous les jours  !

Nous avons été très bien reçu par l'Ambassade de France à Astana. Il faut dire qu'ils ne voient pas beaucoup de touristes français avec notre mode de voyage.

Direction le palais présidentiel. Sur le chemin nous abordons une mosquée majesteuse. La mosquée Nur-Astana est la plus grande du Kazakhastan

Sa hauteur de 40 mètres symbolise l'âge du prophète Mahomet quand il a reçu les révélations du Tout-Puissant, et la hauteur de ses quatre minarets, 63 mètres, correspond à l'âge à laquel il est mort.
 
La structure est faite de verre, le béton, le granit. Elle peut accueillir 5000 fidèles, mais les règles pour y pénétrer sont rappelées à l'entrée. Il est vrai que les jeunes femmes kazakhes s'habillent très modernes.
       
 
Puis on retrouve avec plaisir le monument Bayterek. Pour ceux qui n'aurait pas vu nos pages en juillet, c'est une tour en métal blanc de 97 m de haut qui est surmontée d’une sphère dorée. Ce monument symbolise une légende Kazakhe : Samurk, un oiseau mythique, pondit dans un arbre hors de portée des hommes, un œuf d’or qui contenait les secrets du bonheur.
 
       
La météo étant beaucoup plus agréable qu'en juillet, nous avons fait de nouvelles photos et surtout nous avons emprunté l'ascenceur pour monter au sommet de Bayterek. Au pied de l'ascenceur des jeunes mariés qui posent en compagnie de leurs amis. Ici nous voyons beaucoup de mariage, avec un rituel : voiture de luxe décorée, photographe et caméraman pour immortaliser cette journée.
 
     
Photo ci-dessus à droite, l'intérieur de la sphère, depuis laquelle on peut découvrir la ville d'Astana et surtout qu'après la ville, à seulement quelques kilomètrs il n'y a plus rien, la steppe a repris possession du paysage. Les deux photos ci-dessous sont prises du haut de Bayterek. A gauche vue sur le palais présidentiel et  au centre perspective sur les jardins, au fond le Khan Shatyr Entertainment Center et sur sa droite un bâtiment surnommé le briquet.
 
 
Nous apercevons au loin le Palais Présidentiel « Ak Orda », avec son dôme bleu. Une immense place à traverser. Nous nous sentons bien seuls, il n'y a personne, mis à part quelques policiers qui montent la garde. Nous leur demandons d'ailleurs si nous pouvons nous approcher du palais car nous sommes réellement surpris que personne ne vienne se promener aux abords du palais.
     
 
Ak Orda, qui signifie «horde blanche», a été construit en 2004. Sa hauteur est de 80 mètres et la superficie totale est de 36720 mètres carrés. De part et d'autre du Palais présidentiel, on trouve des édifices à l'architecture surprenante. Sur la photo de gauche, surmonté d'un dome, le parlement et le sénat.
     

     
Sur la photo au centre le "Kazakhstan Central Concert Hall", grande salle de spectacle, construite en béton armé. L’Auditorium a été inauguré le 15 décembre 2009. Il est situé sur une immense place d’environ 500m par 100m. Sa forme, censée rappeler celle d'une fleur qui s'ouvre, a été conçue par un architecte italien, Manfredi Nicoletti, qui l'a tout simplement nommé "La Fleur de la Steppe". Pour terminer notre journée, ballade dans les jardins fleuris et la conclusion du jour serait le mot d'ordre donné par le président Nazarbaïev : Astana doit être polyphonique, refléter la symbiose des cultures et des peuples de l'espace eurasiatique.
 
Mardi 6 septembre
On tourne un peu dans la ville pour trouver la sortie, pas de panneaux indicateurs et mes waypoints nous emmènent directement vers la gare …en cul de sac !! Belle autoroute qui part d’Astana vers le nord, jusqu’à Kokshtaw, où nous passerons la nuit dans un parking gardé pour 200 tenge (1 euro). Combat nocturne contre les moustiques .. on a perdu.
 
Mercredi 7 septembre
Les jours se suivent et ne se ressemblent pas surtout pour la route. La belle autoroute d’hier est maintenant en construction et c’est un véritable chantier que nous traversons. Nous arrivons (péniblement) à Petropavlosk, où nous pensions passer notre dernière nuit au Kazakhstan.
 
     
Mais c’était sans compter la venue du Président Nazarbaev le lendemain pour l’inauguration d’une place sur les bords du lac, avec un nouveau monument, le North Star. Ce sera aussi l’occasion d’une exposition sur une ville moderne type, avec récupération de chaleur et modernisation des canalisations souterraines. L’un des membres de la société Agriapipe, joint venture entre la Hongrie et le Kazakhstan, Jozsef Toth, nous fait une visite guidée en avant-première, très instructive : Ils introduisent dans les anciennes canalisations, une gaine flexible qui de ce fait les rendent étanches. (2 photos à gauche ci-dessus).

De plus en plus de policier, un tous les 50 m, annoncent une circulation difficile voir impossible pour demain. Nous prenons la décision, après un tour rapide dans la rue piétonne, avec ses rares anciennes maisons en brique rouge.

Direction la douane. Première tentative pour passer en signalant que nos visa russes ne démarre que le 8. Pas de problème, nous dit un gentil douanier. Et nous passons le premier poste. Mais au second poste ils nous font faire demi-tour, Il n’est que 18h00 et nous ne pourrons la franchir que dans 6h00 … Qu’à cela ne tienne !! Nous dînons (de bonne heure) et nous nous couchons. Réveil prévu vers 23h00 pour être au poste frontière dès le 8 aux aurores
 
Bilan de notre voyage au Kazakhstan
 
 
             
  Astana - Rive Nord  
De nouveau en Russie