K A Z A K H S T A N
 
  De Samarcande à Almaty  
Constitution Day à Almaty - 30 août
 
Almaty - séjour prolongé
Dimanche 21 août

Direction le canyon Sharin, on sort d’Almaty… et finalement comme il fait chaud et orageux on se dirige ver le lac Qapshagai. Sur le bord de la route de nombreux vendeurs de pastèques, melons, et tomates (5 pour 30 tenge, soit à,12 cts d’euros !)
100 jours depuis notre départ de Fontenay… cela ce fête !! Et c’est à la Kalachnikov que Patrick et une bande de joyeux kazakhs ont décidé de porter un toast (photo ci-dessous, à gauche). Il s’agit juste d’une vodka russe. En fin d’après-midi il pleut, cela faisait longtemps que nous n’avions pas vu de pluie !

Lundi 22 août
La nuit et le vent ont chassé les nuages. Journée farniente au bord de la piscine. Demain nous affronterons le consulat de Russie.
     

Mardi 23 août

Nous quittons le lac de bonne heure, mais avec les embouteillages d’Almaty, nous mettrons 2 heures pour atteindre le consulat de Russie. On veut changer les dates de nos visas ….
Pour être plus précis, on peut refaire d’autres visas pour une autre date (gloups !!) pas question de repayer des visas. D’autant plus que nous ne sommes pas sûrs de les récupérer rapidement. Quitte à dépenser nos sous, autant profiter un peu plus d’Almaty. La police nous arrête une fois de plus !
 
Nous demandons au Consulat de France une aide, sous forme d’un courrier qui expliquerait que notre véhicule est aux normes françaises (film de protection sur nos vitres latérales) Ils n’ont pas trop de temps à nous consacrer, ils préparent (déjà) les prochaines élections présidentielles françaises (dans 8 mois) et on se fait un peu « bouler ». On leur fait part de notre désappointement et nous comparons avec les Belges qui nous ont nous raconté comment ils sont bien reçus et aidés par leur Ambassade. Cela laisse un peu rêveur.
Nous étions en pleine réflexion quand notre route croise celle de trois français (photo ci-dessus à droite), dont Pierre et son fils qui est pâtissier à Almaty. Pour nous remonter le moral, il nous conseille un restaurant tenu par un cuisinier français, Nicolas Leseur, à l’Holiday Inn. Buffet le midi pour 2500 tenges (12 euros). Le buffet, un vrai régal avec des vrais croissants et pains au chocolat.
     
 
Nicolas en plus ne compte pas son temps, c’est un passionné qui connaît bien le Kazakhstan. Il y vit depuis plusieurs années. Il est natif du Cotentin, et connaît le hangar d’Ecausseville … alors on discute (très) longtemps. Nous resterons quelques jours ici, en attendant la date de nos visas russes (merci aux directeurs, français eux aussi, pour le tarif préférentiel accordé). Le buffet est excellent et nous profitons de la salle de fitness pour dépenser les calories que nous risquons d’accumuler.
Nous visitons Almaty à pied et près de l'hôtel, la Republika Alanghy, vaste place près de la résidence présidentielle et de l'hôtel de ville (photo de gauche).
     
Mercredi 24 au dimanche 28 août Notre vie à Almaty …

Nous retrouvons avec plaisir quelques véhicules du Mongol Rally 2001 avec qui nous avions sympathisés a Samarcande.

Le Mongol Rally 2011, organisé par The Adventurists, est un rallye au profit de l'Association Christina Noble, organisation humanitaire qui apporte aide et secours à des enfants démunis au Vietnam et en Mongolie.

Plus de 300 équipages de plusieurs nationalités sont sur les routes depuis la fin juillet, pour rejoindre Oulan-Bator depuis Londres, sans aucune assistance et avec le circuit de leur choix. Les voitures individuelles seront vendues aux enchères et les véhicules utilitaires (pompier, ambulance, bus.. ) seront offerts à la ville.
 
Les fonds récoltés grâce au Mongol Rally vont permettre de financer le “Blue Skies Ger Village”, un village de yourtes créé en 1997, à Oulan-Bator, qui accueille les enfants abandonnés, orphelins ou sans-abri dans un environnement sûr et chaleureux. Parmi les équipages, 7 sont français, dont celui de Thibaut Favre et Alexandre Kemlin (www.2deast.com) sur un VPI (Véhicule de Première Intervention), un Auverland A2 de 1989.
     
 
Bien que ce véhicule soit au départ robuste ils ont rencontré un problème mécanique majeur : plus de transmission vers le pont arrière, ce qui les oblige à rouler en 4 roues motrices pour utiliser le pont avant. En plus, un problème de boite de transfert les limite à une vitesse maximum de 50 km/h.
Quizz du jour : Sur la photo centrale quelle pièce manque sur leur véhicule.

Ils ne sont pas seuls et voyagent avec trois autres équipages, dont un équipage anglais, le Team Noggin (Carl Bailey - Adam Carter et Paul Heath). Ils sont tous repartis à l’aube, direction la Mongolie, sans avoir pu réparer à Almaty. Nous leur souhaitons bonne route et les remercions du petit mot retrouvé sur le pare-brise.
     
 
Las d’être contrôlés par la police, nous laissons Woki à l’hôtel et parcourons Almaty à pied. Visite du musée d’état de la république du Kazakhstan (photo ci-dessus à gauche). Entrée 200 tenge pour nous deux, soit un peu moins de 1 euro ! Le bâtiment, construit en 1985 comprend 7 salles d’expositions. Au sous-sol les collections archéologiques et paléontologies. Au premier étage, tout ce qui concerne la culture kazakhe traditionnelle, dont une mise en scène avec une famille kazakhe autour d’une yourte et de vieux bijoux. Une des salles est dédiée à la seconde guerre mondiale et une autre au « Kazakhstan moderne », c'est-à-dire depuis son indépendance en 1991. le dernier étage est consacré, comme il se doit, au Président.
       
 
A ce niveau il y a une exposition temporaire sur l’Iran et notamment deux artistes iraniens avec qui nous sympathisons. Il s’agit de Nazari Parviz et Ahmad Mohammadpour. Nazari fait de la découpe décorative sur métal. Un travail d’orfèvre, il assemble ensuite toutes ses découpes pour en faire de somptueux tableaux. (photo de droite, ci-dessus, à côté de la photo de groupe)
Ahmad réalise des calligraphies soit à partir de motifs anciens et soit beaucoup plus modernes. Il a déjà fait des expositions à l’étranger, notamment en France, à Lyon. Nous apprécions particulièrement le travail de ces deux artistes. Ahmad nous offre une reproduction de l’une de ses œuvres. Incroyable ! C’est celle qui avait retenue toute notre attention.
 
 
             
  De Samarcande à Almaty  
Constitution Day à Almaty - 30 août